• ads
brizitte macron

Brigitte Macron la rombière de l’Elysée dans une série sur France 2, ce cauchemar ne s’arrêtera donc jamais !

De David L.,
. Politique
16 septembre 2018
2 Vues
David L.
David L.

Brigitte Macron Pognon en plus de piquer dans la caisse gagne de l’argent en jouant son propre rôle dans une série.

Voilà, notre Brigitte Macron pognon, comme nous l’avons surnommée chez LGMT vient de jouer son propre rôle dans la série « Vestiaire » diffusée hier soir sur France 2.

La série est consacrée à la cause du handicap qui tient tant apparemment à notre chère Brigitte. Je vous pose une question : croyez-vous que la cause lui tienne davantage à cœur que son image ?

Pour ma part, je pense qu’elle essaye de redorer son image après les scandales de sur-dépenses dont elle a fait l’objet dans la presse : Castaner, le Secrétaire d’État chargé des Relations avec le Parlement avait confié que les dépenses s’élevaient à 440.000 euros. Bien sûr le rapport de la cour des comptes divisait presque par deux la somme avancée… (Quand on sait que Didier Migaud, le président de la cour des comptes, s’était trompé chez Jean-Jacques Bourdin à la question « 7 x 9 » on peut aisément avoir des doutes sur la fiabilité de leurs calculs.)

Dans tout cela il faut compter un directeur de cabinet et un chef de cabinet, ainsi que deux secrétaires, dont l’une est également affectée au secrétariat du conseiller porte-parole, six bureaux, deux véhicules, une coiffeuse-maquilleuse, six à sept agents au service de la correspondance présidentielle qui se consacrent pleinement à la correspondance de la Première dame.

On peut ajouter à cela les vêtements de luxe qu’elle se fait offrir par plusieurs grandes maisons de couture du fait de son statut, et la fameuse polémique autour du coût faramineux des crèmes anti-rides.

Il ne manquait plus qu’un statut officiel et un salaire à notre reine de France et la comédie aurait été complète. Fort heureusement, ça n’a pas eu lieu. (une pétition de 300.000 signatures s’est en effet opposée à l’initiative.)

 

  • Commentaires

    Commentaires