• ads
ventose

Une gauchiste, ex-cadre de Mélenchon, pro-migrant agressée par des chances pour la France. La voilà la réalité !

De David L. Polémiste et Editorialiste, Spécialiste en criminologie
. Société
19 septembre 2018
30 Vues
David L.
David L. Polémiste et Editorialiste
Spécialiste en criminologie

C’est le 14 septembre dernier que nous apprenions la nouvelle : Tatiana Ventôse gauchiste émérite s’il en est, ex-cadre du Front de gauche, diffusait une vidéo sur twitter où elle y racontait avec moult détails l’agression dont elle avait été victime un peu plus tôt.

Cela s’est passé dans le métro. La jeune péronnelle qui étale habituellement ses inepties utopiques sur Youtube a été rattrapée par la réalité : les gens issus de la diversité qu’elle prenait plaisir à défendre à bras le corps, dans un excès d’ethno-masochisme, se sont avérés des loups sanguinaires agressant, écumant, éructant des borborygmes, et non pas des agneaux comme elle se plaisait à les imaginer.

J’ai toujours pensé que la réalité dépassait la fiction, tel le dit l’adage, et qu’elle gagnait toujours sur l’idéologie. Encore une fois, cet exemple l’illustre à merveille.

La gauche se berce d’illusions, dénie la réalité… elle a un réservoir inépuisable d’explications fantaisistes pour expliquer ce qui pourrait l’être par une simple équation : l’immigration d’extra-européens = poison mortel pour la France.

Ce n’est tout de même pas compliqué à comprendre ; il suffit juste d’avoir les yeux ouverts et d’observer. Mais c’est déjà trop pour les chantres de l’humanisme, de la bien-pensance, de la soumission et de la lâcheté politique.

Sous l’effet de la peur et du stress, la vérité a éclos dans la bouche de cette jeune fille. Je la cite :

« Bon je viens de me faire agresser dans le métro. Comme tant d’autres gens dans cette ville qui commence à ressembler de plus en plus à une ville du Tiers-Monde. Bon vendredi. »

Quelques jours après, ne pouvant évidemment pas revenir sur ses déclarations, elle a été obligé de reconnaître à mi-mot dans une vidéo qui s’intitule « Le principal problème en France (suite à mon agression) » que l’extrême droite pourrait avoir raison. Je la cite : « Et même si l’extrême droite avait raison. »

Vous avez fait la moitié du chemin Tatiana, votre corps l’a expérimenté et a fait sauter la moitié de vos digues psychiques. Il ne vous reste plus qu’un bas pour démonter l’autre moitié et nous rejoindre.

Nous vous y encourageons chaleureusement.

  • Commentaires

    Commentaires