• ads
jean marc raiser

L’assassin Jean-Marc Reiser mérite la peine de mort, il prendra moins de 20 ans et sortira pour bonne conduite

De Mike Borowski, Rédacteur en Chef de La Gauche M’a Tuer
. Société
21 septembre 2018
12 Vues
Mike Borowski
Mike Borowski
Rédacteur en Chef de La Gauche M’a Tuer

On a beau répéter et se répéter, dire les choses les redire, et par conséquent avoir raison comme toujours rien n’y fait. Les mêmes erreurs sont faites et refaites. Quel autre sentiment que la lassitude peut donc prédominer aujourd’hui, surtout lorsqu’on apprend qu’encore une fois un assassin d’enfants avec évidemment toujours les mêmes antécédents a à nouveau agit.

Mais quand comprendrons-nous l’urgence d’imposer la peine capitale à des gens qui de toute façon ne sont pas réinsérables au sein de la société ? Le môme d’un politique connu, ce que je ne souhaite pas, doit-il être victime d’un de ces prédateurs pour qu’on se dise, en effet il y a un problème ? Alors bien entendu nous ne pourrons pas empêcher le meurtre d’une 1ère victime mais il faut savoir que le bourreau sortira un jour ou l’autre. On sait, tout le monde le sait, les psychiatres, les juges, les policiers, les gardiens de prisons, la population, l’assassin lui-même, qu’il recommencera. Aucune science, aucun médicament, aucun remède, aucune allocation ou que sais-je n’empêche la récidive.

Seulement ça ne touche pas nos élites cosmopolites, pour elles le béaba de la justice est la fameuse réinsertion du détenu dans notre société. Evidemment seul un esprit malade a pu théoriser pareille connerie, malheureusement les fous, des vrais, pullulent dans nos gouvernements, dans les ministères, dans la magistrature, dans toutes ces fonctions de pouvoir, et eux on les laisse en liberté.

En attendant Sophie le Tan été violée puis assassinée par ce que les médias appellent un marginal, un dérangé, un déséquilibré, cet enfant avait une vie devant lui. L’ordure lui fera un peu de prison aux frais de la princesse, il regarde gratuitement la télévision, fera du sport dans la cour du centre de détention, mangera à l’œil, puis un juge d’application des peines et un psychologue progressiste, lui diront bravo monsieur, vous êtes guéri, vous pouvez sortir. Et il recommencera car c’est sa nature.

La peine de mort et vite.

  • Commentaires

    Commentaires