• ads
macron électorat

Macron toujours à la pointe dans la destruction et l’anéantissement de la France !

De Gérard Brazon, Elu à Puteaux gerard-brazon.com
. Politique
21 septembre 2018
10 Vues
Gérard Brazon
Gérard Brazon
Elu à Puteaux gerard-brazon.com

On n’arrête pas la marche en avant du progressisme en France. En Marche ! toujours à la pointe, avec le petit vendeur d’effigies à l’Élysée, Emmanuel Macron.

Il s’est encore distingué aux journées du patrimoine par son discours « progressiste » à un jeune chômeur en lui affirmant, droit dans les yeux, mais avec gardes du corps, qu’il n’avait qu’à traverser la rue, aller à Montparnasse, sur les Champs-Élysées, sur les chantiers pour trouver du boulot. Une ressemblance avec « casse-toi, pauvre con » ? Sarkozy, sors de ce corps !

Plaisanterie mise à part, ce n’est pas faux, sauf à se retrouver mis en concurrence avec des clandestins payés une misère ! (Source)

Ce n’est pas faux, compte tenu du nombre d’emplois qui ne trouvent pas preneur au smic, surtout moins d’ailleurs ! Ce n’est pas faux si le candidat a un bac « moderne », c’est-à-dire un diplôme donné après des ajustements plus que favorables. Tant pis si ce bachelier dunouveau monde ne maîtrise pas bien la langue française, son orthographe, sa grammaire, voire ne sait pas compter, ou mal, et n’est pas en possession d’un minimum de culture générale. Après tout, Alexandre Benalla a été lieutenant-colonel par le fait du prince ! Ce n’est pas faux, surtout s’il a un BTS qui ne vaut plus rien sur le marché parce que l’Éducation nationale n’est pas ou plus à la page des nouveaux métiers en émergence !

Pas faux, s’il a fait des études dans des filières sans issue ou offrant peu de débouchés, comme en psychologie, en sciences humaines, art du cinéma, arts et lettres, etc.

Dans ce monde où l’enfant Dolto est le centre du monde, où l’élève est roi à l’école et où l’étudiant fait ce qu’il veut au lycée, y compris la grève, il a toutes les chances de finir clochard ou allumé au shit ! À moins qu’il ne réalise l’impasse et ne réagisse, ou que ses parents, retraités ou non, le reprennent à leur charge en acceptant de  supporter ses récriminations, ou bien qu’il finisse chez ces ploucs dangereux d’antifas !

Alors, du travail il y en a ! En province, des artisans manquent d’apprentis, de jeunes ouvriers ! Oui mais… ces jeunes sont souvent payés au lance-pierre vu les charges sociales, vu les conditions de travail et d’environnement dans lesquelles ils doivent être embauchés. Combien de bouchers, de charcutiers, de boulangers, de maçons, plâtriers, couvreurs ne peuvent pas offrir l’environnement sanitaire et locatif exigé par la loi suivant que l’apprenti est un homme ou une femme, qu’il a 16 ans ou 25 ans ! Alors, ils ferment et ne transmettent pas leur savoir-faire !

Leurs commerces sont remplacés par des restaurants de type halal qui se foutent bien des règles françaises, des horaires pour les apprentis, des sanitaires réservés aux femmes et aux hommes, des fêtes religieuses de chacun puisqu’ils n’embauchent et n’exploitent que des hommes musulmans, et uniquement ! Même un Macron ne pourrait pas travailler dans un fast-food halal ! Nul inspecteur du travail pour empêcher ce petit monde de tourner rond ! Le droit du travail est sélectif, comme les juges, ces inspecteurs sont souvent rouges !

Dans la restauration ou les services, les salariés font beaucoup d’heures, ils travaillent les dimanches et les jours fériés et cela semble impossible à ces jeunes princes gâtés, comme si les anciens n’avaient jamais travaillé plus de 40 heures autrefois, voire plus, et n’avaient eu que 4 semaines de congés, au moins jusqu’en 1981. Les plus anciens avaient connu les usines crades, les petits chefs qui surveillaient les minutes pour aller pisser et les contremaîtres qui se prenaient pour des patrons. Génération gâtée pourrie, élevée à se considérer comme le centre du monde ! La chute était prévisible !

Si, en plus, vous considérez que l’immense majorité de cette jeunesse n’est pas issue de la bourgeoisie aisée comme l’est Emmanuel Macron, vous avez alors un aperçu du gouffre !

Que dire du navet progressiste Hidalgo qui dépense sans compter dans une vidéo pour que les Parisiens ne fassent plus pipi dans Paris ! Cette nullité a dépensé 6 500 € pour expliquer, aux clandestins surtout, qu’ils arrêtent de pisser ou de chier là où ils sont ? Vont-ils d’ailleurs comprendre la chanson débile chantée par ce qui semble être des bobos ?

Les Parisiens subissent l’Hidalgo depuis des années ! Ils en ont redemandé en 2014, alors ils ont la totale : les salles de shoot et les pissotières, en plus des bouchons et des PV !

Reste qu’en termes d’insécurité, rien ne s’arrange ! Les poignardés affluent dans les hôpitaux ! Une grave épidémie de déséquilibrés se fait jour ! On ne trouve plus les mots dans les médias pour décrire les victimes de cette épidémie qui n’auraient rien à voir, bien sûr, malgré les ressemblances, avec des djihadistes en souffrance, en manque de reconnaissance d’Allah et en attente des 72 vierges promises. Les poignardés meurent, d’autres survivent et Gérard Collomb nous assure qu’il a le contrôle ! On peut s’inquiéter quand on le regarde !

Il y a aussi cette jeune femme agressée dans le métro parisien, une de plus qui nous prouve que la vie à Paris ne se résume pas seulement au clip de 6 500 € du « pas faire pipi à Paris« , mais aussi que Paris se transforme en ville du tiers-monde où une femme seule dans le métro se fait agresser par des connards, des lâches, des petites ordures issues du Maghreb, sans que Macron et son vieillard cacochyme de Collomb ne s’émeuvent. Normal, c’était le « nouveau monde » que l’homme qui insulte la France et les Français nous avait caché.

Je vous fais part du témoignage de cette jeune femme qui explique clairement, dans l’émotion, ce que bien des Français ressentent. Cette femme si jeune, dont j’ignore tout du parcours politique, a fait dans ce message un résumé de nos drames permanents.

  • Commentaires

    Commentaires