• ads
johnny aznavour

Après Johnny Hallyday, Charles Aznavour est mort, les grands nous quittent, restent les chanteurs minables !

De Mike Borowski, Rédacteur en Chef de La Gauche M’a Tuer
. Société
1 octobre 2018
1 View
Mike Borowski
Mike Borowski
Rédacteur en Chef de La Gauche M’a Tuer

J’ai beaucoup de peine ce jour avec son décès inattendu, il a tellement duré, il était tellement ancré auprès de nous qu’on le croyait immortel. Un artiste charismatique de plus nous quitte ce jour, on sent qu’une page de notre histoire musicale se tourne. Une magnifique page je dirai au vu des successeurs incapables qui se bousculent pour prendre la relève, alors qu’ils n’ont pas une once de talent pour y prétendre.

Son décès pousse à la réflexion, ainsi si tous nos grand partent pour être remplacés par des minables du rap ou de la fausse variété populaire, que restera-t-il de la chanson Française ? Evidemment plus rien.

Pour ses 80 ans j’ai assisté à son concert au Palais des Congrès et je pourrai en effet dire j’y étais, il avait fait le show pendant plus de 3 heures, alors je sais qu’il était pas de mon bord, virant plutôt vers la gauche, mais quel chanteur !! Dans 20 ans nous continuerons à nous rappeler « la Bohême », « Comme ils disent », « Hier encore », « Je me voyais » etc. etc. rappellerons-nous dans 3 semaines la moindre chanson de la fameuse discographie de Matt Pokora ou de Booba, bien sûr que non, Aznavour restera lui dans l’histoire de notre musique.

Il nous reste encore quelques géants tel Delon, Belmondo, Bardot, Depardieu, ou Sardo, mais quand ils partiront ils ne nous restera vraiment plus rien.

  • Commentaires

    Commentaires