• ads
armée française

L’Etat-major de l’armée Française inquiet de la recrudescence d’islamistes en son sein !

De David L. Polémiste et Editorialiste, Spécialiste en criminologie
. Politique
1 octobre 2018
3 Vues
David L.
David L. Polémiste et Editorialiste
Spécialiste en criminologie

Une forte présence musulmane inquiète l’état-major français.

Mon dernier article sur la question a suscité une vive polémique du fait que l’une des sources que j’avais citées n’était certes pas très sérieuse. Il y était question d’une mosquée en création sur le porte-avions Charles De Gaulle. L’information avait été grossie par le vulgaire site parodique « Secret News » qui il faut bien le dire est assez peu connu (à raison selon moi). D’ailleurs je le confesse, je ne le connaissais pas. Cependant, il y a bien une forte proportion de musulmans (sur 3000 personnes, 300 sont musulmans) sur ce porte-avions ainsi qu’une salle de prière à disposition.

Cette fois-ci, je pense qu’ils ne pourront pas mettre la crédibilité de cette information en doute car il s’agit d’un site nationaliste très sérieux et connu : http://www.lebreviairedespatriotes.fr.

Nous y apprenons la chose suivante :

« Selon un récent article du Canard Enchaîné, cité par Le Salon Beige, la présence croissante de soldats de confession musulmane au sein de l’armée française serait un véritable sujet d’inquiétude au sein des états-majors.

D’après une source militaire citée dans l’encadré, « les chefs de corps ont reçu une note pour leur demander de veiller au grain et d’indiquer tout signe de radicalisation ». Aussi, quelques recrues auraient d’ores et déjà été mises à l’écart. Outre le risque qu’un militaire engagé dans l’opération Sentinelle (protection du territoire national) ne retourne son arme contre la foule ou ses camarades, l’inquiétude plane également sur les anciens soldats, qui pourraient, une fois retournés à la vie civile, se radicaliser et rejoindre les rangs de l’État islamique. « Un phénomène non mesurable mais qui pourrait avoir déjà touché plusieurs dizaines d’ex-militaires aguerris », précise le Canard.

Si l’on en croit une enquête menée par Christophe Bertossi, de l’Institut français des relations internationales (IFRI), les effectifs de l’Armée française comptent entre 10 et 20 % de soldats musulmans en 2005, pour la plupart d’origine maghrébine. D’après Olivier Roy, politologue spécialiste de l’islam, il y aurait près de 10 % de musulmans sous l’uniforme. « Il suffit de compter le nombre d’aumôniers musulmans pour s’en rendre compte », expliquait-il au Monde des Religions en mars 2015.

La France étant engagée sur de nombreux théâtres contre des groupes islamistes, ce constat a de quoi soulever des questionnements quant à leur loyauté. D’autant que les exemples de tensions voire de mutinerie existent. « 

Voilà une pièce de plus qui s’ajoute à un dossier extrêmement préoccupant, à savoir celui de la sûreté nationale.

10 à 20 % de musulmans de soldats dans l’armée française, c’est déjà énorme. Alors je n’ose imaginer quand ils seront 40/50 %… un coup d’état orchestré par ceux-là même seraient alors possible, dans le but de prendre le pouvoir et nous imposer un califat islamique.

L’Islam doit être mis au pas, comme jadis Napoléon l’a fait avec le judaïsme. Le principe d’assimilation doit être remis au goût du jour ou plutôt devrais-je dire être imposé à tous les immigrés, suivi d’une politique migratoire stricte : arrêt total de l’immigration accompagné d’une remigration progressive pour un temps non-défini. Tout cela dans le but de revenir aux chiffres d’avant 1974 (le regroupement familial).
 

armée1

  • Commentaires

    Commentaires