• ads
macron de gaulle1

De de Gaulle le géant au … Nain du Touquet.

De Nanouche, blogueuse
. Politique
14 octobre 2018
0 View
Nanouche blogueuse
Nanouche
blogueuse

La chienlit, c’est la Macronie.

Un remaniement qui ne servira à rien, puisque la « politique » de Sa « Saigneurie » reste et restera la même. En attendant de connaître les futures potiches, ça occupe l’espace médiatique et les journaleux brodent ! C’est une vraie crise politique, ou comment transformer un événement catastrophique, la sortie du gouvernement d’un vieux ministre de l’Intérieur à qui fut longtemps passé tous les caprices, en signal politique ? Car aujourd’hui, ce n’est pas seulement une crise politique à laquelle doit répondre le P’titMacron, mais bien à l’érosion continue de son image qui était son seul projet pour la France. Du marketing de loser pour la « Start-up nation » il faudra sans doute trouver le bouton reset, comme on réinitialise un ordinateur après un gros plantage. Les promesses du macronisme sont loin de coller aux réalités du terrain, c’est là, le cœur du désenchantement. Du coup, parmi « ces changements » Macreux1er et Philippe pourraient aussi redessiner les contours de certains ministères, en particulier pour créer un ministère des Territoires sur fond de tensions avec les collectivités. Ce qui ne changera rien, puisque la dernière séance câlinothérapie de Philippe n’a produit aucun effet, c’était à Marseille. « Se réconcilier avec les territoires » ah ah ah, le « Monarc » vient de, soudainement, réaliser que la France n’est pas Paris ! Ah, les élections… Il va marteler que la suppression de la taxe d’habitation, est un cadeau. Le gentil État et les vilaines communes qui en profitent pour l’augmenter. Jusqu’à présent l’argent ne pousse par sur un arbre pour leur fonctionnement.

Philippe III « un nouveau souffle », un nouveau souffle au bout d’un an et demi… Ou râles désespérés ?! Ce remaniement est un vrai casse-tête parce que la Macronie n’a pas de vivier politique. Il est seul !

Les marchands de farces et attrapes de la marque Jupiteux en état de faillite avancée, défilent sur les plateaux TV pour nous pondre leurs analyses foireuses. Sinon côté société civile, on a de jour en jour le sentiment que Macreux1er et PhilippeTartuffe, entendent plutôt par-là, énarques et petits copains à caser par défaut ! Bref le ‘vieux Nouveau Monde’ est En Marche à l’ombre !

Après un été et une rentrée chaotiques, l’opération sauvetage est lancée. Une question de survie pour le couple exécutif, qui continuera à nous vendre du vent, des réformes bidons et ses mauvaises blagues de potache boutonneux ! Casting de façade, puisque le problème c’est Mégalo1er, lui-même.

66% des Français sont pessimistes quant à l’avenir. Plus de 70% de Français mécontents.

Macron, c’est l’échec ! Aucun résultat. Une politique du pire sans vision d’avenir, un pays au bord du gouffre, une pseudo-stratégie politique internationale qui n’a reçu à ce jour aucun écho favorable vis-à-vis de tous nos partenaires, la chute de 3e place de la France passée de 6e puissance mondiale à la 9e, derrière l’Inde ! Etc. Avec 0. 4 % de croissance au premier semestre 2018, par sa calamiteuses politique d’agression fiscale contre les retraités, mais pas que, Macronéron a placé la France en queue du peloton européen. Sans la croissance mondiale, il n’est plus rien, et il le confirme cette année. Prévision pour la France par le FMI (+1,6% soit -0,2 point). Il faut souffrir d’un sacré aveuglement pour oser affirmer à son sujet qu’il est « réformateur », n’est-ce pas les journaleux macronlâtres ? Quant à la dette publique, et en l’absence réelle de réformes structurelles, IL l’a augmenté de 37 milliards au premier trimestre 2018 ; et ce sans compter la dette SNCF, et le camouflage d’emprunts par le biais d’obligations émises et non comptabilisées dans le calcul de la dette. Macronéron a déjà allègrement franchi les 100 % de dette publique. Le reste est à l’avenant. Fausses statistiques, faux calculs et faux résultats du « pouvoir » Macronien qui croit faire illusion, alors qu’il ne fait que des tours de passe-passe. Pourvoir d’achat ? Mensonge éhonté ! Pour ces 8 millions de retraités sur 14 millions, l’année 2019 va signifier une baisse conséquente à peu près équivalente à un demi-mois de retraite. Ce gouvernement de menteurs parle de 6 milliards de baisses des impôts pour les ménages. Cette baisse est-elle réelle dans ce budget 2019 ? C’est de l’enfumage complet parce que si vous regardez les volumes, vous voyez bien que hausse et réduction de l’impôt s’équilibrent à peu près. Il y a la baisse de la taxe d’habitation autour de 3,5 milliards. La cotisation sociale simplement pour les actifs qui représente entre 2 milliards et deux milliards et demi. Et de l’autre côté, vous avez la hausse du tabac : 1,3 milliard, la hausse de l’essence et du gazole, trois milliards. On a enfin ce que le gouvernement n’évoque pas, le fait de ne plus indexer les prestations familiales et les retraites sur l’inflation, ce qui représente grosso modo une perte de trois milliards. En clair, les Français qui ont perdu du pouvoir d’achat en 2018 n’en gagneront pas en 2019. Les retraités continuent d’être les dindons de la farce dans cette histoire.

Et pendant que Le Monarc et sa môman dansaient en Arménie : la France championne du monde de la pression fiscale ne sert à rien. Cinq millions de personnes vivent dans notre pays avec moins de 855 euros par mois ! Une proposition des LR, prévoyait la création d’un statut unique « d’accompagnant à l’inclusion scolaire », mieux rémunéré, pour les auxiliaires de vie scolaire (AVS) ou les accompagnants des élèves en situation de handicap (AESH). Des fonctions aujourd’hui très souvent précaires et mal payées.. Rejeté par les députés Bêêê ! Le handicap était soi-disant une priorité pour Sa « Saigneurie » ! Infâmie !

Mégalo1er affiche les pires résultats économiques de l’Europe. Il n’a fait aucune réforme structurelle sérieuse et celle de la retraite qui arrive sera un désastre niveau inégalités et précarisation. Il développe un mépris constant pour les Français qui travaillent durement. Il n’a même pas été capable de relancer par sa politique la croissance, qui est la plus faible des grands pays européens et de presque tous les autres pays plus petits, il y a de quoi en effet le glorifier, n’est-ce pas les journaleux aux ordres, comme étant le plus parfait illusionniste aux tours éculés.

Le cador des bacs à sable du Touquet croyait qu’il suffisait de publier un calendrier de mesures en faveur du pouvoir d’achat pour satisfaire les Français et doper la consommation, abracadabra.. On nous dit que la conjoncture mondiale n’est pas bonne, pourtant les journaleux n’ont pas pris de gants avec le président Sarkozy, lors de la crise, alors qu’il nous a évité de plonger ! Qu’ils en fassent autant avec le Guignol de l’Élysée parce qu’à part fanfaronner, il n’est bon à rien d’autre ! MacronGrandeBouche en Arménie au sommet de la Francophonie a encore fait le Kéké : « Le français s’est émancipé de son lien avec la nation française son épicentre est sans doute dans le bassin du fleuve Congo ou quelque part dans la région. La Francophonie, c’est l’Afrique qui la porte !… La France, ce vieux pays, est dépassé… » Non, mais quel abloqueux ce type en plein délire ! La France ne tardera pas à s’émanciper de son lien avec Macreux1er ! Encore une provocation… La langue française est inhérente à la France. La langue française doit être le vecteur de la culture française et de ses valeurs ! La langue française lui survivra et on aura depuis longtemps oublié ses provocations que cette langue continuera à prospérer et voyager dans le monde en se fichant comme d’une guigne de ses « pensées » la concernant. Pédant qui étale avec vanité des connaissances souvent mal assimilées. Quelle soif de paraître moderne! Bienvenue dans le monde de l’e-lettrisme.

Il faut se souvenir que, pour Macronéron, la culture française n’existe pas, et comme la langue fait partie de la culture, la langue française n’a aucune raison d’exister… C’est absolument incompréhensible, comment la langue nationale peut se détacher de son pays ? ‘Quo usque tandem’…  Jusqu’où et jusqu’à quand, cette folie destructrice ? Pédant qui étale avec vanité des connaissances souvent mal assimilées. On lui suggère de lire le beau poème de Victor Hugo : A la France, mais pas sûr qu’il y comprenne grand-chose, « l’intello » de pacotille !

Le Nouveau Monde ne fait plus rêver ! D’habitude, quand on propose à quelqu’un d’intégrer un gouvernement, la personne se précipite, parce que c’est un honneur, là, personne ne veut y aller ! Cinq refus. C’est bien une vraie crise politique à laquelle sont confrontés Narcisse1er et PhilippeBouffon. En plus pour le grand dadais, le refus de sa démission par Macreux1er, c’est le privé d’un discours général, pour ne pas lui donner d’importance et lui faire comprendre qu’il n’y en a qu’un qui décide, c’est Jupiteux, qui lui a dit « c’est moi le patron ». Philippe voulait un homme de Droite, et le P’tit un homme de Gauche pour donner un signal et recentrer son image, mais visiblement sans plus de succès. On risque de se retrouver avec CastanerCroquettes à l’Intérieur, imaginez la tête de Pasqua de là où il est ?

Comme si de rien n’était le Monarc s’est offert une petite promenade pour rentrer au château, se prenant pour Mythe Errant, il a traversé la rue en serrant des mains, afin de minimiser la situation est de prouver qu’il est toujours le Maître des horloges qui prend son temps et surtout que tout va bien, oui oui, on nous répète que tout va bien. Pour eux, parce que pour les Français, tout va mal… Narcisse1er s’est aussi donné en spectacle devant 2000 personnes à la French Tech, l’occasion de débiter sa logorrhée de start-upper et de promettre un milliard !

Ce n’est pas en faisant de l’autosatisfaction que ce gouvernement pitoyable nous rassurera. La vérité  est qu’on ne se bouscule pas pour être aux ordres du Macreux1er et de son laquais. La réalité qui explose aux yeux des naïfs qui l’ont cru. Sa prise de pouvoir -un coup d’État médiatique- n’était que de la fumisterie. Tous ses mensonges, son arrogance, son mépris, trouvent là, le résultat de son incompétence. On ne s’en réjouit pas pour notre pays. L’Élysée a fait savoir que le remaniement n’aura pas lieu avant le retour d’Arménie de Macreux1er, vendredi. «Tragi-comédie!» et «mascarade» au sommet de l’État. En quinze mois, ce n’est pas moins de sept Sinistres, dont trois ministres d’État, qui ont quitté le gouvernement. Quand les premiers soutiens désertent, c’est qu’ils n’y croient plus, ce qui est très significatif. Partant de là, le coup de poker de 2017 montre ses limites… Le vide de l’assise politique de la majorité n’est plus à démontrer, aujourd’hui La Macronie est incapable de proposer un gouvernement crédible à la France, tant c’est le vide autour d’elle. Le banc de touche est vide. Un remaniement n’a JAMAIS modifié une situation d’impopularité. Le « Monarc » n’a plus de capacité d’attraction et sa politique un désastre. Les refus peuvent s’interpréter de cette façon « mais qu’irions-nous faire dans cette galère ? Ils n’ont pas envie d’être carbonisés en devenant les potiches d’un gouvernement qui risquerait d’être en crise dans moins d’un an !

Ce radeau gouvernemental nous méduse. « L’ambition dont on n’a pas les talents, est un crime » Chateaubriand.

 

  • Commentaires

    Commentaires