• ads
avec-qui-reconstruire-la-droite-3

Marion Maréchal et Laurent Wauquiez ne doivent-ils pas se rapprocher pour vaincre Macron ?

De Christian Balboa, je-suis-stupide-j-ai-vote-hollande.fr
. Politique
27 octobre 2018
0 View
Je suis stupide j'ai voté Hollande je-suis-stupide-j-ai-vote-hollande.fr
Christian Balboa
je-suis-stupide-j-ai-vote-hollande.fr

Le dernier baromètre de l’action politique Ipsos-Le Point d’octobre 2018 décoiffe et devrait inquiéter en priorité les Républicains et Laurent Wauquiez. Jugez plutôt :

1 – Le mois d’octobre est marqué par la percée de Marion Maréchal chez les sympathisants des Républicains, devant Laurent Wauquiez ! Elle réduit fortement la défiance de cet électorat, passant de 64 % à 52 % d’opinions défavorables.

2 –  Chez les sympathisants du Rassemblement national, Marion Maréchal talonne Marie Le Pen. L’écart entre les deux femmes passe de 8 à 4 points.

3 – Jean-Luc Mélenchon dégringole passant fade la 6 ème à la 17 ème place dans le classement général selon l’ensemble des Français et de 30 à 23 % d’opinions favorables.

4 – Au sein de l’exécutif, Edouard Philippe creuse l’état avec Emmanuel Macron (5 points).

C’est évidemment la percée de Marion Maréchal qui attire l’attention dans ce sondage. Au lendemain de la victoire d’Emmanuel Macron, en juin 2017, alors qu’on comptait les « morts » sur le Champ de bataille des législatives, j’avais commis un double article intitulé : « Comment reconstruire la droite ? » avec cette question iconoclaste à droite :

Le rapprochement de Laurent Wauquiez et de Marion Maréchal-Le Pen ne pourrait-il pas être le point de départ d’un travail de reconstruction de la droite ?

Depuis, les choses ont avancé d’un certain point de vue :

  • Laurent Wauquiez a conquis la tête des Républicains même si son autorité est contestée par les mous du centre droit juppéistes.
  • Marion Maréchal s’est provisoirement retirée des voitures et quittant le Front National et en créant une école de management (voir cet article).

Les militants des Républicains et peut-être même une partie de leurs sympathisants ne sont-ils pas prêts à un rapprochement avec une Marion Maréchal qui romprait plus nettement avec le Rassemblement national ?

Voici un article de Henri de Gramond paru dans l’Observatoire du Mensonge qui fustige la stratégie suicidaire de la droite :

Cette droite est décidément absurde, totalement absurde. Ses dirigeants sont incapables de prendre une décision et cela la paralyse tragiquement.
Non seulement, elle est incapable d’écouter et de comprendre ses électeurs mais en plus elle ne s’oppose pas comme tétanisée par Macron. En fait la Droite n’assume pas, c’est aussi simple que cela.
Pourtant Macron et son gouvernement ont ces dernières semaines servi sur un plateau d’argent les motifs sérieux et graves pour s’opposer. Citons entre autres : l’affaire benalla, qui est n’en déplaise un scandale d’État, les hausses vertigineuses notamment du gaz et des carburants, la hausse du chômage encore et toujours, l’insécurité qui progresse partout, les incivilités permanentes dans nos écoles dites de La République et tellement d’autres. Sans oublier les mauvaises phrases prononcées par le Président lui-même ou ses frasques notamment lors de sa visite à Saint-Martin. Tout cela est du pain béni pour l’opposition à condition d’être présente.

Rien n’y fait tant cette droite reste frileuse comme complexée par on ne sait quelle raison.
En attendant, Macron s’en sort facilement et passe ses vacances à Brégançon comme une star de cinéma, il n’arrête pas non plus de voyager et de parfois complètement dérailler comme lorsqu’il pose pour la fameuse photo à Saint-Martin qui a fait que le monde entier s’est moqué du Président français,  pendant que des milliers de Français souffrent de la pauvreté créée et maintenue par tous ces politiciens exécrables.

Une droite mal à droite ne peut que perdre.

Les LR et autres qui avaient appelé à voter Macron en 2017 comme Baroin, Bertrand, Borloo, Villepin, Pécresse et autres, commencent à critiquer le même Macron. Mais ils se moquent de qui ceux-là ? Quand on a commencé par trahir ses propres électeurs, il est normal qu’ensuite on trahisse celui pour qui on a trahi et qui ne vous a pas récompensés… C’est une simple loi de la nature… !

Les Républicains n’ont toujours pas compris ni retenu des leçons de leurs défaites … C’est désespérant ! Ils ignorent totalement ce que veut vraiment l’électeur de droite et je crois que cette fois il n’y a plus rien à attendre pour ce dernier sauf à être encore et toujours le dindon de la farce..

LR est un parti ouvertement pro-européen alors que beaucoup de ses électeurs sont devenus par la réalité des faits anti-Europe actuelle.

Wauquiez comme les dirigeants des LR font semblant d’ignorer cette évidence. Tout simplement parce qu’ils se sont définitivement coupés du peuple ? Ou juste pour assure la continuité dans la défaite ?

Courage Fillon pardon fuyons, le mec qui a réussi a couler le premier parti de France et qui s’est sauvé en le laissant exsangue : que dire de plus ! Témoignage de Serge Grouard, ancien député, en charge de la campagne du candidat Fillon au Figaro ce jeudi 24 octobre 2018 :

Un an et demi après la défaite, Serge Grouard, qui insiste sur sa fidélité tout au long de la campagne, est formel : « Aujourd’hui, je peux dire cette vérité-là : je n’ai pris aucun plaisir dans cette campagne. » Il va même plus loin : « Nous avions le bon projet, mais ce n’était simplement pas le bon candidat. » Un jugement sans appel : « Aujourd’hui, j’ai le sentiment d’un immense gâchis. » Un cri du coeur qui résonne aussi comme une soif de reconnaissance.

Quant à la fameuse alliance nécessaire et vitale des droites en y incluant finalement toutes les mouvances qui garantiraient de s’opposer à la Gauche, elle n’est toujours pas d’actualité tant chacun défend sa carrière personnelle. Ni Marine, ni Laurent ni les autres n’ont donc compris la politique ou appris de leurs échecs ?
C’est déprimant !

Que la Droite prenne donc exemple sur ce qu’avait fait la Gauche en 1981 pour lui ravir le pouvoir !

Mitterrand avait quand même fait alliance avec le Parti Communiste Français, alors Stalinien… Et du coup il avait été élu Président après quelques tentatives ratées. Jamais sans cette alliance contre nature, Mitterrand n’aurait gagné ! Maintenant la Gauche est largement majoritaire surtout depuis l’effondrement de LR et de RN.

Dans les élections à venir, sauf surprise inattendue, on devrait constater que cette prétendue droite, qui va dans le mur, va encore perdre. A force de vouloir ménager la chèvre et le chou, et surtout de toujours vouloir complaire aux médias qui eux sont à gauche, point barre, la prétendue droite va se rétrécir comme une peau de chagrin.

C’est rageant de le constater. C’est encore plus énervant de le vivre !

Une droite mal à droite ne peut que perdre …

Henri de Gramond pour Observatoire du MENSONGE

  • Commentaires

    Commentaires