• ads
journalistes macron

Les médias le disent : Emmanuel Macron progresse dans les sondages ! Vous les croyez vraiment ?

De Gérard Brazon, Elu à Puteaux gerard-brazon.com
. Politique
18 janvier 2019
296 Vues
Gérard Brazon
Gérard Brazon
Elu à Puteaux gerard-brazon.com

À la radio, le sondage tourne en boucle ! L’équipe macronienne ferait 23 % aux Européennes ! Tout le beau monde médiatique semble s’étonner, mais ne se pose pas de questions ! Pourquoi cette montée en flèche dans les sondages ?

Première hypothèse : on se souvient du livre de Philippe de Villiers « Le moment est venu de dire ce que j’ai vu » ! Un essai paru en 2015 chez Albin Michel. Il parlait de ce fameux sondage qui avait vu sa liste aux Européennes passer de 2 % à 10 % du fait d’un petit coup de pouce financier, une brindille, l’achat d’une partie du Capital de TF1 par Jimmy Goldsmith qui était son deuxième de liste !

La deuxième hypothèse : 23 % du corps électoral est masochiste ! C’est-à-dire qu’environ 9 millions de Français représentant environ les 40 millions d’électeurs inscrits, adorent Emmanuel Macron et son martinet fiscal, son fouet européen, et se faire marcher dessus par les talons hauts de Marlène et de Brigitte, ou se faire botter le cul par Castaner !

La troisième hypothèse : les Gilets jaunes sont des branquignoles, des amuseurs de ronds-points, des gentils imbéciles, et qu’au fond, sucer des cailloux à la sauce gravier leur va bien puisque qu’il adore Emmanuel Macron et qu’ils en redemandent !

La quatrième hypothèse : voir des types se faire défoncer l’œil, briser la mâchoire, frapper aux visages, briser les côtes, se faire envoyer à l’hôpital et que le lendemain, les journalistes affirment que décidément, les manifestants emmerdent tout le monde, cassent les ventes dans les magasins, brisent la consommation, que Noël est foutu, Jour de l’an avec, et que la police est victime de la violence des manifestants plaît bien aux Français ! Macron aurait une réponse gaulliste, disent certains journalistes et autres sociologues et experts !

Bravo Castaner, tape dessus ces salauds, honte à ces ordures de manifestants, ces assoiffés de pinard, ces moins-que-rien, ces mal lavés, ces illettrés !

Bravo Macron, dis-lui à cette plèbe qui est le patron ! À ces mal torchés qui ont déjà de la chance d’avoir le RSA, le Smic, et même d’être reçus dans des hôpitaux, voire des maternités pour celles qui ont encore l’audace de faire des gosses au lieu de faire de la place aux pauvres malheureux venant d’Afrique !

Où est la bonne hypothèse ? Dans la première et dans sa majorité ! Philippe de Villiers nous l’explique très clairement ! Un institut de sondage n’est pas innocent ! C’est celui qui paie qui a le meilleur sondage, sinon personne ne ferait un sondage censé être dévoilé au grand public. Il faudrait être idiot ! Macron l’a prouvé aux Présidentielles, il ne l’est pas et ses amis de la finance non plus !

Il y a de la vérité dans les autres hypothèses, hélas ! On ne pourra jamais faire comprendre à des Français majeurs, issus de tous niveaux sociaux, que leurs intérêts se situent au-delà de leurs possibilités culturelles et intellectuelles de réflexion. J’écrivais il y a peu que nous sommes tous tributaires de notre éducation issue de nos milieux familiaux ! Une éducation rarement bien reçue ou pas du tout et qui explique souvent les « petits révolutionnaires à l’eau de rose », les gauchistes attardés, les bobos des quartiers parisiens, les antifas issus de la bourgeoisie, tous nourris à la « Zorro » ou à la «Robin des Bois » sans avoir connu la vraie misère, mais persuadés de détenir la vérité !

Et puis à l’autre bout de l’échiquier, il y a les ouvriers, les employés, les caissières, les vendeurs, les commerçants, les employés de banque, d’assurance, et puis tous ces troupeaux aux visages de crevés qui sortent des bouches du métro, du RER, ou ceux qui prennent la bagnole en province tous les matins pour l’usine, l’atelier, etc.

Comment faire comprendre que l’intérêt premier de chacun n’est pas de soutenir une politique qui ne tient pas compte de leurs réalités ! Qu’ils sont et restent des vaches à lait en permanence sous traite et à qui on demande, à chaque élection, si elles aiment être branchées ? Ce à quoi elles répondent oui depuis quarante ans !

Alors oui, il y a encore des Français, 23 % disent les sondeurs, qui lèvent les yeux au ciel et disent : « il est beau Macron ! Si ce n’est pas lui, qui d’autre ? De toutes les façons, nous n’avons pas le choix, c’est lui ou la blonde démoniaque ! Si ce n’est pas lui, le retour des « heures sombres », des « années trente », et autres foutaises du ventre de la Bête encore féconde, c’est le KO, etc. »

Ce peuple de France laminé par plus de quarante années de travail au corps et mis sous perfusion de moraline politicienne et de soporifiques médiatiques diffusés par un pouvoir bien en place, et qui est prêt à tout pour y rester, quitte pour cela à asphyxier par les sondages un peuple qui n’en peut déjà plus mais qui hélas, n’en n’est plus conscient !

Va-t-il encore se laisser embourber ? Est-ce que les Gilets jaunes vont participer à ce piège à cons que sont les élections européennes ? Certains d’entre eux le voudront, ils le tenteront, car ils se pensent malins, plus mordants, et puis, ils y verront une porte de sortie définitive de l’usine comme nous avons pu le voir pour certains syndicalistes autrefois aux dernières Européennes !

  • Commentaires

    Commentaires