• ads
sylvie goulard1

L’ex-ministre des Armées de Macron, Sylvie Goulard, a été nommée à la Banque de France à 19.200€/mois

De Mike Borowski, Rédacteur en Chef de La Gauche M’a Tuer
. Politique
15 février 2019
369 Vues
Mike Borowski
Mike Borowski
Rédacteur en Chef de La Gauche M’a Tuer

Cette semaine c’est celle des nominations cachées des amis de la Macronie, entendez que les postes très prestigieux et superbement bien payés. On ne se refuse rien dans ce milieu surtout pas le grand luxe, et les ors de la République. Ici contrairement à ce qu’on affirme en aimant soi-disant l’entreprise, on préfère la haute fonction publique. Il n’y a aucun risque, on se sert, on fait toutes les conneries possibles et imaginables avec l’argent des Français puis on change de poste au sein de l’Etat afin de recommencer ailleurs ce qu’on faisait précédemment, et cela jusqu’à la fin de sa carrière. Sympa non !

Pourtant je n’exagère aucunement, c’est comme cela que ça se passe, je l’ai d’ailleurs vu faire mes longues années durant au parlement.

On nous avait dit avec l’avènement de Macron que jamais plus ces méthodes ne recommenceraient, on voit bien que les promesses n’avaient en réalité aucunement l’intention d’être tenues.

Je prends l’exemple de Sylvie Goulard «  L’ancienne députée européenne et éphémère ministre de la Défense du gouvernement Philippe, a été nommée mercredi à la direction de la Banque de France, a annoncé l’Élysée.

L’ancienne députée européenne Sylvie Goulard, éphémère ministre de la Défense du gouvernement Édouard Philippe, a été nommée mercredi à la direction de la Banque de France, a annoncé l’Élysée à l’issue du Conseil des ministres. La responsable Modem, ex-conseillère du président de la Commission européenne Romano Prodi, occupera le poste de « sous-gouverneure » au sein de l’institution monétaire, indique le compte-rendu du Conseil des ministres.

Elle avait quitté son ministère en raison d’une enquête préliminaire visant le MoDem.Âgée de 53 ans, Sylvie Goulard avait été nommée ministre des Armées dans le premier gouvernement formé par Édouard Philippe, après la victoire d’Emmanuel Macron à la présidentielle en mai. Elle avait quitté ses fonctions le 20 juin en compagnie de deux autres ministres Modem, François Bayrou et Marielle de Sarnez, en raison des soupçons d’emplois fictifs pesant sur le parti centriste au sein du Parlement européen. »

Ce monde politique est vraiment pourri jusqu’à la moelle, il doit tomber au plus vite.

  • Commentaires

    Commentaires