• ads
Journalistes-bobos (2)

Macron lâche ses chiens de garde contre les Gilets jaunes

De Dr Thierry Michaud-Nérard, Pédopsychiatre
. Politique
18 février 2019
0 View
Dr Thierry Michaud-Nérard Pédopsychiatre
Dr Thierry Michaud-Nérard
Pédopsychiatre

Il fallait s’y attendre ! Tous les journaleux collabos et les commentateurs petits-bourgeois des télés collabos BFM TV, LCI et CNews, qui résident dans les beaux quartiers veulent dézinguer les Gilets jaunes. Leurs bavardages de salon pour la fin du mouvement des Gilets jaunes qui doivent se montrer raisonnables et rentrer à la maison pour libérer les rues, se comportent dans l’opinion en infâmes saboteurs pro-Macron.

Ils bavent de haine contre les Gilets jaunes et leur sueur de peur bourgeoise pue aussi la haine.

L’arrogance de la presse bourgeoise contre les Gilets jaunes veut mettre fin au mouvement.

La déformation scandaleuse des faits, la dramatisation mensongère des incidents inévitables pour masquer les questions de fond sur toutes les télés pro-Macron BFM TV, LCI, et CNews, et la manipulation du nombre des manifestants par le sinistre de la Répression intérieure sont les manifestations normales d’un régime autocratique qui présente actuellement toutes les formes de la dérive de la dictature totalitaire.

La propagande LREM contre les Gilets jaunes est En Marche : Les Gilets jaunes font chier ! Le clown de Macron, en danger après ses insultes et son mépris des Gilets jaunes, a annoncé avoir fait appel à l’ami de Macron, Benalla, pour assurer sa sécurité. Le comique Berléand réaffirme son soutien total à Macron à la télé dans l’émission « C à vous ». Sur RTL, le bourgeois Berléand se lâche : « Depuis le début, ils me font chier, les Gilets jaunes. J’en ai rien à foutre des conséquences de dire ça ». Et Macron-Benalla assurera la sécurité de Berléand, le bouffon de Macron qui se sent en danger au théâtre du Rond-Point à Paris !

La propagande LREM contre les Gilets jaunes est En Marche sous le thème : Les Gilets jaunes font chier tout le monde, les bourgeois LREM et surtout les avantages des rentiers de la politique politicienne.

Le programme de dénigrement des Gilets jaunes par les commentateurs petits-bourgeois LREM est diffusé sur toutes les télés vulgaires en continu BFM-Macron, LCI le pire de TF 1, et CNews, qui assurent le service après-vente de la propagande pro-Macron contre les Gilets jaunes pour les élections européennes.

Les milliardaires propriétaires des télés vulgaires en continu BFM TV, LCI, et CNews pro-Macron veulent faire cesser urgemment le soulèvement populaire des Gilets jaunes, considérant que la résolution du problème des Gilets jaunes passe d’abord et avant tout par l’approbation des violences de l’infâme répression du sinistre de l’Intérieur contre le peuple de France. Le dénigrement des Gilets jaunes par les médiocres commentateurs petits-bourgeois LREM constitue une infâme trahison de l’honneur du peuple de France d’une manière absolument inqualifiable par les soi-disant élites LREM vulgaires et ignares.

En vérité, les manifestants des Gilets jaunes ont bien mérité du peuple de France et de la patrie. La réaction des Gilets jaunes aujourd’hui va de nouveau défendre avec la plus grande énergie et sang-froid les intérêts démocratiques du peuple entier. Cela est devenu à l’heure actuelle d’autant plus nécessaire que nous avons tous vu avec quelle effronterie et quelle brutalité la propagande de dénigrement des Gilets jaunes par les LREM et toutes les télés vulgaires en continu BFM-Macron, LCI le pire de TF 1, et CNews qui assurent le service après-vente de la propagande LREM pro-Macron pour les élections européennes.

Et en même temps, les Gilets jaunes ont particulièrement besoin de la sympathie de leurs partisans dans la population qui souffre de ces difficultés à vivre du fait des taxes et impôts scandaleux de Macron.

La réaction des médiocres commentateurs petits-bourgeois LREM sur toutes les télés vulgaires en continu BFM-Macron, LCI le pire de TF 1, et CNews s’est attaquée récemment aux libertés conquises à bon droit par le peuple en colère agressé par la politique injuste de Macron et dans sa liberté de manifester.

Face à cette réaction des médiocres télés vulgaires en continu BFM-Macron, LCI le pire de TF 1, et CNews contre le mouvement démocratique des Gilets jaunes, dont les manifestants sont attaqués de toutes parts, les partisans de la démocratie sont invités à s’inscrire très nombreux dans le soutien au mouvement des Gilets jaunes qui sont l’honneur du peuple de France. Le clown de Macron, Berléand, s’est moqué des Gilets jaunes, dénonçant notamment le « grand n’importe quoi des revendications » populaires.

Ses critiques fusent de toute part contre les blocages routiers jugés déraisonnables. Ses remarques n’ont pas été appréciées par les Gilets jaunes qui menacent de venir manifester lors des représentations théâtrales du bouffon de Macron. Le théâtre du Rond-Point à Paris, où s’exhibera Berléand en mars, serait particulièrement visé à cause de son nom, le Rond-Point. C’est au Rond-Point que Benalla, l’ami de Macron, assurera la sécurité du clown de Macron, qui a annoncé qu’il partagera l’ami Benalla avec Dubosc. Pour cette mission, Benalla a commandé 18 Flashballs et 50 grenades de désencerclement au ministère de l’Intérieur.

Sur RTL, Berléand : « Depuis le début, ils me font chier, les Gilets jaunes, a pu donner un gros coup de gueule contre les Gilets jaunes : « Tout se mélange. C’est du grand n’importe quoi. Macron donne 10 milliards d’euros, et c’est pas assez. Vous vous rendez-compte, 10 milliards d’euros ? Personne n’ose le dire !

« Depuis le début, ils me font chier, les Gilets jaunes. Au début on est solidaire, on signe. Mais au bout d’un moment ça va. On voit vingt Gilets jaunes qui bloquent des camions et qui provoquent des kilomètres de bouchon. Mais comment c’est possible de laisser faire vingt Gilets jaunes ? À un moment, il faut circuler, il faut travailler.  J’en ai rien à foutre des conséquences de dire ça, mais je crois qu’une majorité des gens pensent ça. Je m’en fous, je ne suis pas sur les réseaux sociaux alors ils diront que je fais chier mais je dis ce que je pense ! » « Ce n’est pas une question d’être pour Macron ! » Sauf qu’en l’occurrence, Berléand est un soutien de la première heure de Macron. Il faisait partie des « happy few » conviés par Macron à fêter dès le premier tour la présidentielle En Marche de 2017 dans la célèbre brasserie parisienne de la Rotonde.

Le bouffon de Macron est fâché tout (foulard) rouge par les Gilets jaunes : « Tout ce mélange de revendications qu’il peut y avoir, c’est du grand n’importe quoi. On ne s’écoute plus » ! Il y a des gens qui pensent comme moi. C’est dommage que personne ne le dise, parce que je pense que c’est une grande majorité. On a une dette publique abyssale et on donne dix milliards d’euros ! Et ce n’est pas assez ! On fait des états généraux en France, pour la première fois depuis 1789, où on donne la parole à tout le monde (à Macron qui soliloque 6 heures) et on dit : « Non, non, ça ne va pas marcher ». Le beauf bourgeois Berléand juge que les « gestes » du gouvernement auraient dû suffire à apaiser le mouvement des Gilets jaunes.

 Il faut donc que ça s’arrête pour que Macron continue à augmenter toujours plus les impôts.

Corbière répond à Berléand sur les Gilets jaunes : « Je ne suis pas pour l’insulter, mais c’est une sacrée tête de bois ». « Il ne faut pas s’étonner » si Berléand est la cible de nombreuses insultes après son coup de gueule contre les Gilets jaunes. « C’est une question de dignité ». « C’est lui qui commence, comme dirait l’autre ». « Berléand fait partie des gens qui vivent confortablement ». « Peut-être que lui ne le comprend pas les Gilets jaunes en raison de son confort matériel, mais on doit avoir une certaine empathie républicaine » !

Corbière n’est pas surpris par la réaction épidermique de certains Gilets jaunes : « Il ne faut pas s’étonner qu’on ramasse des insultes ». « Quand il y a toute cette violence, cette colère des Gilets jaunes, si on y va la fleur au fusil en disant « Vous me faites chier », il ne faut pas s’étonner par la suite qu’on ramasse des insultes, ou alors on est naïf ». « Quelque part, il faut s’épaissir le cuir, même s’il faut le condamner ».

Josiane Balasko a donné son avis sur les propos polémiques de Berléand concernant le mouvement des Gilets jaunes : « Je suis plutôt pour qu’il y ait une justice. C’est pour ça que les mouvements qui se passent en ce moment, je les trouve tout à fait salutaires, parce qu’ils font se poser des questions »… Si Berléand est (pauvre) et qu’il dit : « Ça me fait chier les Gilets jaunes ! », ça ne sera pas pareil que si c’est Berléand le bourgeois qui le dit : « Ça me fait chier les Gilets jaunes ! » C’est pas le contenu, c’est qui le dit ! »

 

  • Commentaires

    Commentaires