• ads
migrant afghan

La France condamnée à verser 15.000€ à un jeune migrant Afghan pour « dommage moral »

De Mike Borowski, Rédacteur en Chef de La Gauche M’a Tuer
. Société
4 mars 2019
220 Vues
Mike Borowski
Mike Borowski
Rédacteur en Chef de La Gauche M’a Tuer

Mais de quoi se mêlent-ils à la Cour européenne des droits de l’homme ? N’a-t-elle pas d’autres cas autrement plus importants qui relèvent vraiment des droits de l’homme ? N’y a-t-il pas en Europe des gens que cette cour devrait défendre plutôt que de se soucier du sort des djihadistes ? Evidemment non, pour elle seule importe l’autre, l’étranger, celui qui vient d’ailleurs.

Lorsque j’expliquais l’année dernière qu’en réalité le président de la république n’a plus une once de pouvoir, je ne le faisais pas pour me faire mousser. Mais c’est une réalité et l’exemple traité est un cas concret.

Ainsi, « La Cour européenne des droits de l’Homme (CEDH) a jugé qu’un migrant afghan de 12 ans avait vécu durant plusieurs mois à Calais «dans un environnement totalement inadapté à sa condition d’enfant et dans une précarité inacceptable au regard de son jeune âge».

La Cour européenne des droits de l’Homme (CEDH) a condamné jeudi la France pour avoir laissé à son sort un Afghan de 12 ans alors qu’il vivait dans la «jungle» de Calais en 2016, indique l’instance dans un communiqué publié sur son site.

Pour la CEDH, l’enfant parti d’Afghanistan a subi un accès limité aux soins et à l’eau potable, des conditions d’hygiènes déplorables, un manque de nourriture et la promiscuité.

Qui plus est, «les mineurs isolés étrangers se trouvaient de surcroît exposés à divers dangers, dont celui de subir des violences physiques et sexuelles», note l’instance. La France devra ainsi verser au requérant 15.000 euros pour «dommage moral», a décidé la Cour. »

Voilà preuve en est de la confirmation de mes écrits, malgré les accusations du Monde ou de Libération sur mes supposés Fake news. Ce sont plutôt eux qui cachent la vérité aux Français. Ils font preuves ainsi de complicité, ce ne sera jamais mon cas soyez en sûr.

  • Commentaires

    Commentaires