• ads
famille française

Le « pas d’amalgame » ça ne s’adresse évidemment pas aux Français de souche responsables de tous les malheurs

De Christian Balboa, je-suis-stupide-j-ai-vote-hollande.fr
. Société
20 mars 2019
82 Vues
Je suis stupide j'ai voté Hollande je-suis-stupide-j-ai-vote-hollande.fr
Christian Balboa
je-suis-stupide-j-ai-vote-hollande.fr

Lamentable, petit, mesquin et indigne !

Le déchainement de la gauche, rendant responsable l’extrême droite de l’abominable attentat de Christchurch, ne mérite que le mépris.

A chaque fois, quand des terroristes islamiques font des centaines de morts en France, la gauche s’écrie, avant même de dénoncer l’islamisme radical :

« Pas d’amalgame ! C’est pas ça l’islam !  »

mais quand un extrémiste isolé s’en prend à des mosquées, le « Pas d’amalgame ! C’est pas ça la droite !  » n’est pas invoqué !

Et même si l’attentat s’est produit aux antipodes de la France, c’est l’extrême droite française qui est pointée du doigt par la gauche dite progressiste, qui lui fait porter toute la responsabilité du massacre !

C’est le même processus qui fait qu’un simple graffiti en forme du « A de anarchie » fait dire à la gauche – et pas seulement – que les gilets jaunes  sont infiltrés par l’extrême droite :

  • C’est Gérald Darmanin (un ancien homme politique de droite … si, si, je vous assure !) qui parle de « peste brune »,
  • C’est Anne Hidalgo qui déclare : « Ce que j’ai vu ce soir, ce sont des groupes d’extrême droite qui veulent fragiliser la démocratie et des groupes de pilleurs.  »

Par contre, les Black Blocks, qu’on peut difficilement classer à droite, ne retiennent pas l’attention de la gauche et ont le quasi-soutien de la France Insoumise !

C’est ce qui fait dire à Eric Delbecque, expert en sécurité intérieure :

La tolérance larvée de l’intelligentsia à l’égard des errements de l’ultra-gauche, de l’extrémisme (ou radicalisme) dit de gauche, encourage les jeunes gens au sang chaud qui veulent en découdre, et rend d’emblée inefficace tout embryon de réprobation collective.

Mais revenons à l’exploitation scandaleuse de l’attentat de Christchurch !

La gauche s’appuie sur le manifeste du terroriste Brenton Tarrant qui indique avoir décidé d’agir contre les musulmans en s’appuyant sur les écrits ou faits suivants :

  • Les écrits de l’écrivain français Renaud Camus, qui a théorisé le « grand remplacement »,
  • La défaite de Marine Le Pen à la présidentielle de 2017,
  • La visite de certains sites français où les « blanc » ont disparu,
  • Une attaque au camion qui fit cinq morts à Stockholm en 2017.

Délirante Aude Lancelin

L’ex-diva de l’Obs a attaqué bille en tête, Renaud Camus et Alain Finkielkraut dans un tweet incendiaire :

Najat Vallaud-Belkacem n’a pu s’empêcher d’en rajouter !

L’ancienne « déconstructrice » de l’Ecole, sans doute furibonde que son prédécesseur ait « déconstruit » sa « déconstruction », a plutôt passé ses nerfs sur les médias qui osent dénoncer ou seulement s’interroger sur les dangers de l’islamisme radical en France :

Les islamogauchistes ont pris le train de l’amalgame en marche

Voici quelques tweets du même tonneau :

Un « historien » voit même la responsabilité pénale de la droite engagée !

L’ancien  porte-parole du Collectif contre l’islamophobie (CCIF) a dénoncé Alain Finkielkraut pour avoir osé inviter Renaud Camus dans une de ses émissions :

En conclusion

En résumé, cette gauche qui a interdit, depuis des décennies, toute discussion sérieuse et apaisée sur l’immigration pour disait-elle : « ne pas faire le jeu du Front National », qui, encore aujourd’hui, se montre complaisante avec l’islam, voire avec l’islamisme, se permet de faire endosser à l’extrême droite la responsabilité d’une tuerie à l’autre bout de la planète.

A droite, nous viendrait-il à l’idée de faire endosser une responsabilité pénale aux islamogauchistes (Benoit Hamon et Edwy Plenel à leur tête) pour le massacre du Bataclan ou de Nice, sous prétexte de leur complaisance envers un islam radical qui pourrait se sentir ainsi encouragé à passer à l’action ?

La gauche trahit tous les jours ces valeurs de la République – égalité homme-femme, laïcité – qu’elle brandit pourtant en permanence.

La droite dite républicaine, par lâcheté, s’est dissoute dans le centrisme mou et a oublié ses valeurs issues du gaullisme.

Le résultat: Marine Le Pen présente au second tour des élections présidentielles !

Pauvre France …

  • Commentaires

    Commentaires