• ads
canfin

Le numéro 2 d’En Marche a empêché l’expulsion d’un malien condamné pour viol sur mineur

De Contre-info Information alternative,
. Politique
28 mars 2019
1 View
Contre-info Information alternative
Contre-info Information alternative

Pascal Canfin, ancien député « Vert » (c’est-à-dire en réalité pastèque : vert à l’extérieur, rouge à l’intérieur), ancien ministre, président de l’organisation WWF pour la France, vient d’être annoncé en n°2 de la liste euro-mondialiste macroniste aux élections européennes. Tout ce petit monde est très fier.

Rappelons un fait d’armes de cet individu : devant se rendre à une conférence sur la coopération à Bamako au Mali, en avril 2013, Pascal Canfin, qui était alors ministre délégué auprès du ministre des affaires étrangères chargé du développement s’est opposé à l’expulsion judiciaire d’un Africain.

« Au moment d’embarquer sur le vol d’Air France pour la capitale malienne, Pascal Canfin, député européen des Verts et membre du gouvernement Ayrault, apprend qu’il va voyager avec un Malien faisant l’objet d’une reconduite à la frontière. […]

Sans connaître la raison réelle de la reconduite à la frontière du Malien, le ministre délégué appelle directement au téléphone son homologue de l’Intérieur Manuel Valls (PS) pour demander l’annulation de l’expulsion, sans quoi il ne prendra pas l’avion. Mais Manuel Valls refuse et du coup Pascal Canfin ne monte pas à bord, ratant sa conférence à Bamako » raconte le Canard Enchainé du 30 avril 2013. (source)

C’est donc un ministre qui fait un chantage et un « caca nerveux » pour qu’une décision de justice ne soit pas appliquée et que la police ne puisse faire son travail…

De plus, on apprit ensuite que ce brave « migrant » était expulsé du territoire français après avoir purgé une peine de huit ans de prison pour « viol aggravé sur mineur ». Pas seulement, « viol » sur mineur : « viol aggravé ». Voilà les élites qu’on tolère en France.

  • Commentaires

    Commentaires