• ads
clown dangereux

Le Macronisme est un Gorafisme permanent.

De Nanouche, blogueuse
. Politique
10 avril 2019
27 Vues
Nanouche blogueuse
Nanouche
blogueuse

« Nous devons baisser plus vite les impôts (…) nous faisons face à une immense exaspération fiscale. Notre pays atteint aujourd’hui une forme de tolérance fiscale zéro », assurant avoir entendu ce message « cinq sur cinq, fort et clair », nous avons hâte que Philippe soit Premier ministre ah ah. La Macronie a ponctionné 51 milliards aux contribuables ! Que d’annonces jusqu’aux élections européennes. Ce gouvernement n’entend que ce qu’il veut entendre, au moment opportun. Au-delà de l’exaspération, il s’agit d’injustice fiscale, c’est tout ! Bah oui… L’eau, ça mouille, le feu, ça brûle… Conclusion, ça devient : « le Grand YAKAFOKON ». Trois solutions pour baisser les impôts : creuser le déficit, faire des économies sur la dépense publique et une reprise qui ferait rentrer l’argent dans les caisses, sauf que cette reprise elle est inexistante ! Poudre de perlimpinpin et argent magique… Il s’est engagé à « faire baisser la dépense publique de trois points de PIB » et la « pression fiscale d’un point de PIB » au cours du quinquennat, GAG. Baisser plus vite les impôts = supprimer plus vite les services publics, en macronien dans le texte et augmentation des taxes. Hallucinant… Pathétique, quelle bande de tartuffes ! Mais en Économie, rien n’est gratuit ! MacronFaussaire est prêt à toutes les pirouettes politiciennes et clientélistes, et en ce moment il câline les retraités, parce qu’ils sont ceux qui se déplacent le plus pour voter aux élections européennes.

Des fadaises niaiseuses, de la malhonnêteté. Philippe vivait sur une autre planète, jusqu’à son atterrissage dicté de lundi, qu’il a bêtement lu. « Nous sommes parvenus à une situation où hésiter serait pire qu’une erreur, ce serait une faute. Le besoin de changement est si radical que tout conservatisme, toute frilosité serait à mes yeux impardonnable ». Mais qu’en fait-il alors de son  « Nouveau Monde » qui était LA solution à tout et dont il est si fier d’appartenir ? Cynisme ! Bah oui, puisque tous les autres avaient échoué, tous les autres n’avaient rien fait et que Jupiteux était le sauveur et qu’il suffisait de l’élire afin de vivre dans un monde idéal ! Toujours admiratif de la capacité des politiciens à débiter sur un ton solennel des assemblages de mots donnant naissance à des phrases qui ne veulent strictement rien dire. 12 millions (hors déplacement) dans un « grand débat » pour en arriver à cette conclusion, 400 000 € pour « restituer » les conclusions de cet enfumage au Grand Palais … Tout ça pour ça ! Surprise: ce «grand débat» valide les choix de Macronéron qui ne sortira pas du « bunker de certitudes » dans lequel il s’est enfermé.

Les garants expriment comment l’exécutif a réussi à obtenir les bonnes réponses aux questions TOTALEMENT orientées : les questions posées aux Français étaient « problématiques », leur « formulation binaire » et qu’elles étaient « orientées ». C’est fou ces « grands débats » organisés par le Gouvernement qui aboutissent à la conclusion que le peuple veut la politique du Gouvernement. Un sujet : l’ISF réclamé que par 10% des français, par exemple ; supprimé par Robin des rois, lors de son arrivée au pouvoir, ne serait pas un vrai sujet pour les sondés, sur la plateforme…. Patatras, pourtant, selon les sondages les plus récents, non réalisés sur cette plateforme, 71% des Français sont au contraire favorables au retour de l’ISF. Et puis quand la Macronie parle « des français » comme lundi par exemple, ce ne sont pas TOUS les français. Philippe parle de l’électorat de Macreux1er qui s’est jeté sur cette plateforme. Qui s’est exprimé sur internet ? Les ruraux dans leurs campagnes ? Les « prolos » dans leurs cités ou plus sérieusement les bobos de Bordeaux ?

Pour résumer , les contributeurs à cette farce ne sont absolument pas représentatifs de la population française. Faire l’amalgame entre les contributeurs non représentatifs de cette mascarade et l’opinion générale des français est digne de la Macronie et de ses fake-news quotidiennes. 5% des électeurs du premier tour de la présidentielle de 2017 ont participé à ce grand enfumage. Et peut-être même bien que certains y ont participé x fois. Cela réduit encore la proportion à peut-être 4% et 4% de la France serait donc la France ? C’est bien Micron et consorts qui nous disent que les ‘Gilets jaunes’ ne représentent pas la France entière, mais les 4% qui ont participé au Grand Barnum, eux, le seraient, représentatifs de la France ?

Philippe, promesse : « Soyez assurés que dans les choix que nous aurons à faire, il s’agit de remettre du service public, des services publics et donc des fonctionnaires sur le terrain en leur donnant les moyens d’agir et de décider localement ». Fermetures de classes, regrouper écoles et collèges pour faire des économies, de maternités, de Trésor public, de lignes de train, etc.. Qui dit de supprimer les services publics pour faire baisser les impôts, c’est Macreux1er !

« Un mur de défiance entre les français et leurs élus », mais qui a érigé ce mur à force d’injustices et d’arrogance ? La Macronie !

« Les pratiques de la vie politique se sont considérablement assainies », il vaut mieux en rire.

« Les Français veulent une démocratie plus représentative » jugeant nécessaire « de construire les outils d’une démocratie plus délibérative », raison pour laquelle la Macronie veut affaiblir le parlement et que Macronéron veut concentrer tous les pouvoirs entre ses mains !

Il a annoncé que le « puceau de la pensée » comptait ouvrir de « grands chantiers », qu’il allait prendre des décisions immédiates qui seront « puissantes et concrètes ».

Conclusion de Philippe : tout cela rejoint la feuille de route du gouvernement. Il fallait oser ! Bilan : le message des français n’est pas passé.

Déclaration de Sibeth Ndiaye : «Le grand changement qu’a apporté en Marche!, c’est de considérer qu’il fallait avoir des gens qui ne soient pas des professionnels de la politique, mais des professionnels en politique», à mourir de rire. La vacuité d’un pouvoir devenu dérisoire à force de grandiloquence. Et que dire de cette suffisance à bâtir sur des apparences, à faire des promesses qui ne seront jamais tenues. Digne représentante du néant qu’est la Macronie. Des mots pour tenter d’exister, de faire vivre des « idées » qui n’en sont pas, pour justifier une politique qui brasse du vent. Le degré zéro du Macronisme. Le degré zéro de la politique en général.

Une mascarade au service des intérêts particuliers d’un Monarc plus isolé que jamais, qui a coûté un pognon de dingue aux français ; 12 millions !

L’Élysée : une machine à fake-news, alors que MacronMenteur se fait le pourfendeur des fake-news, alors que la tromperie est enracinée dans sa com’.

Il fut un temps où étaient valorisés et promus l’intégrité, la culture, la discrétion, le respect, l’intelligence. Triste renversement des valeurs. Une parodie de présidence, basée uniquement sur des slogans et de l’enfumage. Ah, pour faire des annonces plus grotesques les unes que les autres, ils sont tous bons En Macronie. 100 heures de diarrhées verbales pour Narcisse. Et la Macronie fanfaronne de cette soi-disant réussite de dialogue qui ne fut qu’un monologue. La politique inexistante depuis deux ans a laissé la place à un « Enlysée » dans sa vacuité et inapte à être à la tête d’un pays. Un tartuffe qui ne fait rire que lui-même et aucun journaliste n’a le courage de dénoncer cette parodie de présidence. Admirant le théâtre de son massacre, Macronéron se posera en sauveur, en faisant ses « annonces puissantes » qui se voudront salvatrices pour le pays.

« Pensez printemps, les amis… », « Enlysée » plus que jamais…. Deux ans après, les dégâts de la jeunesse, de l’immaturité et de l’inexpérience qui étaient selon LUI, un gage de réussite, se vantant même de cela devant un auditoire à Londres… Com’ vide de sens et spectacle, aucune vision historique, absence d’intérêt général ne pensant qu’à son intérêt personnel obsédé par 2022, aucune volonté d’agir sur la réalité puisqu’il ne la connaît pas, aucune aptitude à décider, sans passé, sans bilan concret dans la gestion de la cité, de la gesticulation c’est tout ! En 2022, il sera toujours aussi niais et incompétent, son logiciel sera toujours le même à l’enfant roi et pire encore, il est arrivé « né sachant » avec toute son arrogance et sa suffisance, et sera encore plus convaincu d’avoir la science infuse. Président de la République ne s’improvise pas, même après un stage de cinq ans.  MacronLaChienlit.

 

  • Commentaires

    Commentaires