• ads
sandrab6

Sandra avait 23 ans, Thomas Dubois avait 38 ans tués par des chances pour la France

De Manuel Gomez, Journaliste, Ecrivain
. Société
7 juin 2019
0 View
Manuel Gomez Journaliste, Ecrivain
Manuel Gomez
Journaliste, Ecrivain

On ne vous dit pas tout !

Sandra, âgée de 23 ans, avait disparu depuis le jeudi 9 mai.

Son cadavre a été retrouvé, pieds et poings liés, et bâillonné, quatre jours plus tard, dissimulé dans le coffre d’une voiture, à Valenton, département du Val-de-Marne.

Elle avait été étranglée à mort.

Le jour de sa disparition, elle avait rendez-vous avec un professionnel de la distribution dans une supérette.

Sandra poursuivait un stage de master en management et elle démarchait les supermarchés de la région parisienne.

Après son entretien, Sandra avait repris sa route, après avoir adressé des messages à ses proches. Depuis plus de nouvelles.

Un individu de 33 ans était recherché depuis cette date et un mandat d’arrêt international avait été délivré contre lui afin qu’il ne tente pas de s’échapper à l’étranger.

Il s’est présenté lundi au 36 quai des Orfèvres, siège de la police judiciaire.

Cet individu serait « lié » avec un employé de la supérette dans laquelle Sandra avait son rendez-vous professionnel.

Il a été placé en détention immédiate, et mis en examen, pour « enlèvement, séquestration, suivi de meurtre commis en bande organisée, recel de cadavre et modification de la scène du crime.

« Bande organisée », on peut donc s’attendre à de nouvelles arrestations.

Nous ignorons son identité et ses origines…

*À Nantes (Loire Atlantique), dans la nuit de lundi à mardi, vers 1 h du matin, dans un square, à l’angle du cour des Verdiaux et de la rue Nassivet, quartier Beaulieu, dans la partie est de l’Île de Beauté, un adolescent de 14 ans a essuyé trois coups de feu.

Touché aux jambes, il a été dirigé vers le CHU.

Des douilles de calibre 7,62 ont été retrouvées sur place.

Un scooter de grosse cylindrée a été vu quittant les lieux au moment des tirs.

La police poursuit son enquête.

*Thomas Dubois, ancien caporal-chef du 1er régiment d’artillerie de marine, papa de trois enfants, se promenait au bord du canal de la Scarpe, lorsqu’il a croisé trois couples, âgés de 20 à 30 ans, qui pêchaient tranquillement.

Il a sympathisé avec eux et bavardé de tout et de rien.

C’était le 24 mai et Thomas, 38 ans, a invité ces trois couples à venir boire le verre de l’amitié chez lui.

Son cadavre a été retrouvé samedi, dans une friche industrielle de Douai, dans les Hauts-de-France.

Il gisait sous un tas de feuilles mortes, sur le parking désaffecté de l’ancien magasin Leroy-Merlin.

Thomas a été frappé à coups de pierre jusqu’à ce que mort s’ensuive par les hommes, sous les yeux des femmes, pour lui voler sa fortune, quelques centaines d’euros.

Après s’être partagé ce maigre butin, deux des meurtriers sont revenus le lendemain chez Thomas afin de dissimuler le corps là où il a été découvert.

Les six personnes ont été appréhendées lundi et placées en garde à vue puis mis en examen pour « vol avec violence ayant entraîné la mort ».

Les trois femmes « pour non-empêchement de crime et recel de vol ayant entraîné la mort ».

Quand ils se sont rencontrés, sur le bord du canal, ils ne se connaissaient pas, apparemment.

Un mystère subsiste : s’agit-il de 3 hommes et 3 femmes ou seulement deux femmes ? Leur récit ne converge pas totalement sur ce point.

Ce qui est certain, c’est qu’il reste trois enfants orphelins de père : on le leur a volé pour quelques centaines d’euros !

 

  • Commentaires

    Commentaires