• ads
trop c trop

Les immigrés nouvellement arrivés reçoivent plus d’aides sociales qu’ils versent de cotisations !

De Mike Borowski, Rédacteur en Chef de La Gauche M’a Tuer
. Economie
13 novembre 2014
11813 Vues
Mike Borowski
Mike Borowski
Rédacteur en Chef de La Gauche M’a Tuer

On entend souvent les courroies de transmission actuelles que sont les pseudo-artistes et autres élites médiatiques nous affirmer la main sur le cœur que l’immigration des primo-arrivants subis par les français depuis une trentaine d’années est une chance pour la France, ne serait-ce que d’un point de vue économique.

Tous ces gens nous disent avec leurs chiffres évidemment à l’appui, que l’immigration actuelle rapporte des dizaines de milliards d’€ aux caisses de notre pays. Sans elle notre pays tomberait dans les abymes de la crise et ne saurait s’en relever.

Evidemment toute cette propagande anti-raciste de ceux qui luttent pour l’Anti-France est fausse. L’immigration est un gouffre financier pour la France et coûte des dizaines de milliards d’€. Preuve en est le dernier rapport de l’OCDE « Perspectives des migrations internationales 2013 » qui « consacre un large chapitre à « l’impact fiscal de l’immigration dans les pays de l’OCDE ». 27 pays, dont la France, ont ainsi été étudiés sur trois ans. »

Nous apprenons qu’ « un ménage immigré a cotisé 9.961 euros contre 11.412 euros de prestations versées (moyenne annuelle de 2007 à 2009). Le solde est donc négatif : -1.451 euros. La France n’est pas la seule dans ce cas au sein des pays de l’OCDE, mais c’est tout de même l’un des rares avec la République tchèque, l’Irlande, la Slovaquie, la Pologne et l’Allemagne. La différence entre cotisations et prestations pour les immigrés vivant en Allemagne est de -5.633 euros. »

Toujours d’après l’étude « les immigrés issus du Maghreb et du reste de l’Afrique sont respectivement « 1,6 et 1,7 fois plus nombreux à recevoir des allocations chômage, 3,8 et 3,9 fois plus représentés parmi les bénéficiaires du RMI et en moyenne 2,5 fois plus dépendants des aides au logement ».

Enfin selon l’OCDE « si la population immigrée installée en France avait le même taux d’emploi et les mêmes salaires que les natifs français, le gain de croissance serait de 0,5% du PIB. »

En conclusion la France doit-elle accepter l’entrée en son sein d’une horde de population de gens non-assimilable, sous-éduqués, sous-socialisés, et sur-subventionnés ? Chers lecteurs vous serez les seuls juges.

Lien : France Info

http://www.franceinfo.fr/emission/le-vrai-du-faux/2014-2015/jean-luc-melenchon-les-immigres-cotisent-plus-qu-ils-ne-touchent-de-prestations-13-11-2014-08

 

 

 

  • Commentaires

    Commentaires