• ads
emeutes_sipa_01_1

Immigration totale, nationalisations, impôts communistes : la nouvelle lubie gauchiste

De Sylvain De Rivesmont, Etudiant, blogueur
. Politique
12 juin 2015
407 Vues
Sylvain Rieu Etudiant, blogueur http://prenons-parti.overblog.com/
Sylvain De Rivesmont
Etudiant, blogueur

Heureusement, Hollande et Valls ne sont pas trop à gauche. Toute l’extrême-gauche ainsi qu’une partie de la gauche dure fustige le gouvernement. Il faut dire qu’un vrai gauchiste au pouvoir achèverait notre pays. On n’ose à peine imaginer un programme d’extrême-gauche version XXI° siècle en France (car ils n’auront jamais les couilles d’instaurer une dictature de type soviétique, trop martial et viril pour les petits soixanthuitards qu’ils sont !) ainsi que toutes les fadaises que cela impliquerait.

D’abord, des nationalisations massives, le moindre grand patron qui aurait un écart de conduite serait exproprié, son entreprise passant sous contrôle étatique, et les salariés opposés à cette mesure se verraient occuper de leur cas par de puissants syndicats alliés au régime. Les PME et TPE ne seraient pas impactées, mais les grandes entreprises attaquées par la présidence seraient un message clair envoyé à toute personne qui veut réussir en France hors de la sphère étato-bolchévique : fuyez ! Une émigration massive de cerveaux et de talents s’ensuivrait. D’accord, un jeune qui veut monter sa start up pourrait toujours le faire en France, mais à condition que celle-ci ne fasse pas trop de bénéfices et n’emploie pas trop de personnes. Sinon, elle sera surveillée, matraquée fiscalement et à la moindre encartade, nationalisée.

On espère que l’Etat indemnisera l’ex-patron, afin qu’il puisse refaire une autre entreprise dans un pays plus accueillant. Conséquences sur la croissance et l’emploi : l’Etat considérera que le « bien être » des salariés est plus important que la croissance, il y a un passage aux 32 heures, des « droits » supplémentaires pour les syndicats, une bureaucratie bordélique supplémentaire…. le tableau ne sera pas très encourageant. Le chômage va péricliter, car découragés par le gouvernement, tous les gens capables de créer de l’emploi cesseront de le faire. Peut-être qu’ils iront eux-mêmes faire la queue dans un glauque Paupaul Emploi. (Alors certes, en URSS tout le monde avait un job. Oui, car 100 % de l’économie était publique, l’Etat pouvait instaurer une dictature contrôlant tout le pays, mais avec une extrême-gauche du XXI° siècle, ce ne sera pas le cas, le monde est différent et les mentalités aussi, socialement le désastre pourrait être pire que dans un vieux pays du Bloc de l’Est. Prenez le Vénézuéla.) Donc des nationalisations, couplées à mesures démagogues en droit du travail, n’aideront en aucun cas la croissance ni l’emploi. Ou alors je n’ai rien compris aux comportements humains, mais cela m’étonnerait fort.

La fiscalité ne sera pas en reste. Ils vont bombarder d’impôts les classes moyennes et la bourgeoisie, manière plus douce et plus légale et démocratique de reproduire les confiscations de la révolution cubaine. On imagine déjà Neuilly et St Tropez exsangues, désertées, comme des villes-fantômes. En attente de devenir les villégiatures de la nomenklatura 2.0. (En Grèce, Varoufakis (Syriza) a posé chez lui dans Paris Match. On est quand même loin du mode de vie prolo cégétiste…) Des familles entières n’arriveront plus à boucler la fin du mois uniquement à cause de l’impôt. On sera dans certains cas obligés de vendre des objets de valeur, de renoncer à un achat un peu luxueux…. parce-qu’au cours du mois de Janvier par exemple, la feuille d’impôts sera trop élevée pour être prise en charge en même temps que les factures, la nourriture, l’essence, les échéances immobilières, éventuellement l’école privée des gamins (chose que le gouvernement gauchiste cherchera à faire interdire de toute manière….) Les bourgeois, ils paieront tellement d’impôts que beaucoup, s’ils restent en France, seront ramenés au niveau de vie de classe moyenne. Certains d’entre eux ne l’accepteront pas, voyant leur bourgeoisie non-familiale comme la sanction de leurs efforts passés en tant qu’étudiant ou jeune entrepreneur. Le gauchiste déteste la réussite individuelle.

Enfin, le plus épineux : l’immigration. Toute personne qui voudra rentrer le pourra. De n’importe où dans le monde. Et percevoir les aides sociales. Donc potentiellement, l’impôt sera prélevé sur les Français pour que toute l’humanité éventuellement puisse toucher une aide sociale de la République. Eh bien oui, si l’on dit immigration totale, on dit : éventuellement, toute l’humanité en France. Le poids des mots est à assumer, mes chers petits gauchistes. Il faut assumer dans la vie, il faut avoir le sens des réalités. L’utopie est un désordre philosophique au XXI° siècle, quand on voit l’horreur que les utopies ont provoqué par les siècles passés. Moi, je suis assez libéral, évidemment, mais pas libertariens. Les libertariens sont un peu les maoistes du libéralisme, ils veulent l’utopie, là, maintenant. Peu responsable. Donc, immigration totale en France, aides sociales garanties, financées par le contribuable national. Evidemment. Mais immigration totale, c’est aussi conséquences à long terme pour la stabilité de l’Europe. Les taux de fécondité des pays où les gens veulent venir vivre en Europe sont bien plus élevés que les taux de fécondité européens. Là, je dis, les gauchistes ont vraiment envie d’exciter et de provoquer les identitaires et les fachos, car une telle politique aura des conséquences spectaculaires sur le mode de vie européen, sur ce sur nous serons en 2070, 2100 et au-delà…. sur notre « identité ». Oh ça y est, il a dit un gros mot, il a dit « identité » ! Ça y est, c’est le retour des zeurrezombredellistoir.

Voilà à quoi ressemblerait une France gouvernée par les gauchistes et autres marxistes. Hollande et Valls, je ne prétends pas qu’ils font une politique de droite, loin de là, mais bon, ce n’est pas le pire qui puisse arriver à notre pays.

  • Commentaires

    Commentaires

    • Top articles

      Mike Borowski, Rédacteur en Chef de La Gauche M’a Tuer
      Partager sur Facebook Twitter Google + Une nation préférant l’étranger aux siens, voilà ce qu’est devenue la France de 2015. Un pay...
      Mike Borowski, Rédacteur en Chef de La Gauche M’a Tuer
      Partager sur Facebook Twitter Google + La préférence étrangère n’est pas un fantasme dont l’objectif inavoué serait de la conquête ...
      Mike Borowski, Rédacteur en Chef de La Gauche M’a Tuer
      Partager sur Facebook Twitter Google + Commentaires Commentaires...
    • A ne pas manquer

      Mike Borowski, Rédacteur en Chef de La Gauche M’a Tuer
      Partager sur Facebook Twitter Google + Commentaires Commentaires...
      Laurent Herblay, Blog Gaulliste libre
      Partager sur Facebook Twitter Google + Hier, le candidat des Républicains a sans doute sifflé la fin de la contestation interne en ...
      Jean-Yves Le Gallou, Ancien député européen, essayiste, Président de Polémia.
      Partager sur Facebook Twitter Google + La démocratie suppose la liberté d’expression, la séparation des pouvoirs, la protection des...
    • Twitter La Gauche Ma Tuer