• ads
montebourg-algerie

Montebourg en Algérie : il court après le vote de ces 7 millions de binationaux franco-algérien

De Manuel Gomez, Journaliste, Ecrivain
. Politique
12 décembre 2016
103 Vues
Manuel Gomez Journaliste, Ecrivain
Manuel Gomez
Journaliste, Ecrivain

On peut se poser la question : quel est le motif principal du voyage en Algérie, à un mois de la primaire de gauche, d’Arnaud Montebourg ?

Officiellement il s’agit d’un voyage mémoriel dans la région d’oranie d’où sont originaires ses grands-parents et, par la même occasion, une visite de l’usine Renault et un très long discours sur les fondements des relations qu’il souhaiterait entretenir avec l’Algérie, dans le cas, bien entendu, où il serait appelé à diriger la France.

« Nous pouvons nous appuyer sur nos deux peuples. Nous avons, pour réussir, cet atout que constituent les millions de personnes dont le cœur bat pour nos deux pays, un magnifique pont humain entre nos deux rives.

Je pense qu’il est temps de regarder avec sincérité ce passé. Il est lourd et douloureux mais il est nécessaire de clore ce long débat. Si je suis en condition d’exercer les plus hautes responsabilités du pays j’ouvrirai un nouveau chapitre de notre Histoire commune, en laissant le soin aux historiens des deux rives d’écrire cette Histoire ».

Nous on veut bien, mais à quels historiens « des deux rives » confiera-t-il ce soin ? Aux Benjamin Stora et Cie d’un côté et à ceux qui l’écrivent à leur manière sur l’autre rive ?

A-t-il posé la question de savoir si les autorités algériennes étaient prêtes à cesser de réclamer une repentance de « la France coloniale » et à assumer ses propres exactions, son terrorisme et reconnaître le massacre des Français civils innocents et des Harkis ?

Ce qu’il faut retenir de ce court voyage c’est la déclaration des autorités algériennes sur le chiffre exact du nombre de binationaux Franco-Algérien et des Algériens installés en France. Chiffre impossible à obtenir dans notre pays et tout récemment, le 18 septembre 2016, estimé à environ trois millions par un sondage publié par l’IFOP et commandé par l’Institut Montaigne.

Cette estimation s’avère totalement inexacte, il s’agit en vérité de 7 millions de binationaux et de 740.000 Algériens (chiffres relevés en 2011).

Et c’est bien là le motif principal de ce voyage « mémoriel » d’Arnaud Montebourg : tenter d’obtenir le vote de ces 7 millions de binationaux franco-algérien pour la primaire qui l’opposera sans doute directement à Manuel Valls, et espérer ainsi l’emporter !

À quand un voyage « mémoriel » de Manuel Valls en Catalogne et en Suisse pour espérer un vote en sa faveur des binationaux espagnols et suisses ?

Surtout si les étrangers ont l’autorisation de voter lors de cette « primaire » !

  • Commentaires

    Commentaires

    • Top articles

      Mike Borowski, Rédacteur en Chef de La Gauche M’a Tuer
      Partager sur Facebook Twitter Google + Une nation préférant l’étranger aux siens, voilà ce qu’est devenue la France de 2015. Un pay...
      Mike Borowski, Rédacteur en Chef de La Gauche M’a Tuer
      Partager sur Facebook Twitter Google + La préférence étrangère n’est pas un fantasme dont l’objectif inavoué serait de la conquête ...
      Mike Borowski, Rédacteur en Chef de La Gauche M’a Tuer
      Partager sur Facebook Twitter Google + Commentaires Commentaires...
    • A ne pas manquer

      Marie-christine De La Vega, blogueuse
      Partager sur Facebook Twitter Google + J’imagine Mélenchon (le rat des villes et le rat des champs), qui défend ainsi un régime tot...
      Mike Borowski, Rédacteur en Chef de La Gauche M’a Tuer
      Partager sur Facebook Twitter Google + Parfois il n’est pas nécessaire d’en écrire des tonnes, les images parlants d’elles-mêmes. E...
      Mike Borowski, Rédacteur en Chef de La Gauche M’a Tuer
      Partager sur Facebook Twitter Google + Nous sommes un pays extraordinaire, enfin pas pour nos locaux qui eux souffrent le martyre d...
    • Twitter La Gauche Ma Tuer