• ads
ps-impots

Messieurs les socialistes, le partage doit pas se faire au détriment des Français qui bossent en faveur de ceux qui fichent rien !

De Paul Le Réactionnaire, Blogueur et Youtubeur politique
. Economie
8 janvier 2017
1 View
Paul le Réactionnaire blogueur « société »
Paul Le Réactionnaire
Blogueur et Youtubeur politique

Les primaires socialistes n’ont pas encore eu lieu mais il est sur que Macron n’y participera pas. Ainsi, face à l’éternelle idéologie marxiste au moins deux candidats à l’élection présidentielle seront la voix du libéralisme : Fillon et Macron. Au moins dans une partie de leur discours.

Le libéralisme a mauvaise presse en France. Et pour cause : nos élites ne le comprennent pas. On souhaite un libéralisme sociétal (eg le mariage pour tous) et non un libéralisme économique alors que tous deux procèdent d’une même idéologie. La liberté d’entreprendre et la liberté de mœurs sont théoriquement interconnectées et pourtant nous n’avons que liberté- néfaste- de mœurs en France.

Dés lors que l’on parle de libéralisme économique, disons- dans le cas de la France- d’une certaine libéralisation de l’économie un chiffre ressort toujours : « 1% de la population mondiale possède 50% des richesses ».  Les riches devraient donc partager la richesse. Une fois dit cela, qu’avons-nous dit ? Imagine t’on que compter le nombre de patrons de multinationales suffirait à obtenir 1% de la population mondiale ? Je veux bien que nous autres français soyons mauvais en maths mais il y aurait là une marge d’erreur conduisant à une extravagance de pensée. Et pourtant, la plupart des français sont dans cette extravagance idéologique.

Imaginez un couple avec deux enfants vivant dans un trois pièces à Paris, Lyon, Marseille, Lille ou Toulouse. Et imaginons que ce couple ait pu, par héritage et/ou par travail, s’acheter ledit appartement. Un bien évalué entre 350 000€  et 700 000€. Les voilà donc, bien malgré eux, appartenir à ces 1% d’humains les plus riches. Pourtant ce bien, leur seul bien sans doute, leur permet tout juste de vivre confortablement. Les enfants ont une chambre pour deux, ce qui n’est pas inconfortablement mais juste suffisant. Mais puisqu’ils sont membre de ce club fermé des 1% les plus riches ils devraient, selon la pensée marxiste actuelle, partager leur richesse. Comment ? Comment leur serait-il possible de partager un trois pièces ?

Ces français sont, sur le papier, plus riches que le chef de village au Mali qui lui vit dans une plus grande maison et qui cultive son champs. Pourtant plus riches ils vivent moins bien que ledit malien car ils ont moins d’espace et l’accès à la nourriture leur est certes plus facile mais plus cher. Plus riches donc mais à l’existence moins confortable.

Imaginons une famille identique mais qui, au lieu d’avoir un appartement, ait 150 000 € d’économie entre livret A et assurance vie. Dans ce cas là, ses membres ne font pas parti des 1% des plus riches mais des 10% des plus riches. Toutefois, à la différence des précédents, leur fortune n’est pas immobilière mais est sous forme d’épargne, d’actifs. Ils pourraient donc plus facilement partager leur richesse en aidant par exemple à la construction d’une école dans le village malien précédemment mentionné. Mais, ce faisant ils appauvriraient l’état français qui serait donc obligé de s’endetter d’avantage. En effet, cette forme d’épargne dont les français sont très friands, constitue très largement des contreparties de la dette d’Etat. Les épargnants contribuent donc avec leurs propres deniers, en plus de leurs impôts, à assurer la dépense publique. Et si l’ on retire ces fonds, on assèche les finances de l’Etat, et le contraint à emprunter davantage à l’extérieur. Là encore cette richesse ne peut être partagée.

Imaginons un dernier cas. Une famille plus riche possédant sa fortune sous forme d’actions. Aucun bien immobilier, aucune épargne. Seulement des actions. Mais qu’est-ce qu’une action ? Un morceau de papier n’ayant de valeur que si les marchés sont suffisamment confiants et stables pour l’acheter. Mais, dans leur infinie bonté, ces actionnaires décident de partager leur action en les offrant à une association caritative. Ladite association devra les revendre afin de financer ses projets. Le marché se verra donc inondé de ces actions dont les cours s’effondreront. Les cours s’effondrant c’est la viabilité des entreprises émettrices de ces actions qui diminuera. Situation pouvant conduire à une possible faillite et perte de nombreux emplois à la clé. Voilà donc qu’une richesse sous forme d’actions a aussi une limitation dans sa possibilité d’être partagée.

Certains me diront que mon raisonnement est simpliste et caricatural. Il n’est pourtant ni trop simpliste, ni trop caricatural. Mon objectif est de vous faire réfléchir à ce point : le partage est une valeur fondamentale de notre société, mais il ne peut être fait n’importe comment. Lorsque, au cours de cette campagne, vous entendrez Poutou, Mélenchon, Valls ou n’importe quel socialiste candidat, vous parler du partage des richesses ou du temps de travail, prenez le temps de comprendre ce que cela veut dire. Nos politiques jouent sur l’abstraction et une idéologie fumeuse et bancale. Que signifie partager votre appartement ou votre épargne ? Que signifie partager le temps de travail, votre temps de travail ?

Il existe une façon de partager les richesses de France. Et cela ne dépends pas directement des français mais des politiques publiques. Partager nos richesses seraient de plus et mieux investir dans la recherche, de plus investir dans l’industrie, de plus investir dans l’immobilier. Il s’agit donc ici d’introduire à nouveau du capitalisme industriel, capitalisme né il y a plusieurs siècles en Europe.

Nos richesses chacun d’entre nous les partageons déjà. En France, rappelez-vous que les habitations dans les quartiers dits sensibles sont très largement des HLM propriété de l’Etat ou de structures para-étatiques, construits avec le contenu des « livrets A » des petits épargnants, c’est-à-dire avec notre épargne.

Si vous aimez mes écris, n’hésitez pas à me suivre sur Facebook : https://www.facebook.com/Paullereactionnaireofficiel/?ref=aymt_homepage_panel

Et Youtube : https://www.youtube.com/channel/UCLJ9WtC9PoiwvVzpzyTcrrA

 

 

  • Commentaires

    Commentaires

    • Top articles

      Mike Borowski, Rédacteur en Chef de La Gauche M’a Tuer
      Partager sur Facebook Twitter Google + Une nation préférant l’étranger aux siens, voilà ce qu’est devenue la France de 2015. Un pay...
      Mike Borowski, Rédacteur en Chef de La Gauche M’a Tuer
      Partager sur Facebook Twitter Google + La préférence étrangère n’est pas un fantasme dont l’objectif inavoué serait de la conquête ...
      Mike Borowski, Rédacteur en Chef de La Gauche M’a Tuer
      Partager sur Facebook Twitter Google + Commentaires Commentaires...
    • A ne pas manquer

      Paul Le Réactionnaire, Blogueur et Youtubeur politique
      Partager sur Facebook Twitter Google + Les primaires socialistes n’ont pas encore eu lieu mais il est sur que Macron n’y participer...
      duff Blogueur, leblogduduff.wordpress.com
      Partager sur Facebook Twitter Google + Cette compagne présidentielle 2017 part sur des bases stratosphériques de bêtises et de mens...
      Eric Verhaeghe Chef d'entreprise, eric-verhaeghe.fr
      Partager sur Facebook Twitter Google + Le RSI, encore et toujours cette nuisance publique appelée Régime « Social » des Indépendant...
    • Twitter La Gauche Ma Tuer