• ads
mélenchon cuba

Mélenchon sortira de l’Europe pour rentrer la France dans l’Alliance Bolivarienne avec le Venezuela

De Le Grincheux Grave Blogueur, grincheux.typepad.com/weblog
. Politique
14 avril 2017
73 Vues
Le Grincheux Grave Blogueur grincheux.typepad.com/weblog/
Le Grincheux Grave Blogueur
grincheux.typepad.com/weblog

Votez Mélenchon… si vous êtes d’accord pour faire entrer la France dans l’Alliance bolivarienne, car c’est là le Point N°62 du programme du candidat Mélenchon ! Sur France Info le 13 avril, la porte-parole de Mélenchon, Clémentine Autain, a montré en direct qu’elle n’avait jamais entendu parler de ce Point N°62, ce qui illustre le degré de professionnalisme de la fine équipe de balochards que Mélenchon prévoit de mettre aux commandes de la 6e puissance mondiale si nos concitoyens, actuellement de plus en plus charmés par cet olibrius (nous disent les sondages), ne se ressaisissent pas d’ici au 23  avril.

Allons, les amis (comme dit Mélenchon à son public) ne vous laissez pas berner par les beaux parleurs Mélenchon et Macron, rappelez-vous qu’Adolf Hitler aussi était un beau parleur. Essayez une fois tous les cinq ans de mettre à l’Elysée un programme, une compétence, une solidité, une vision sérieuse pour la France. En 2012, vous y avez installé Hollande avec en tête une idée fixe : vous débarrasser de Sarkozy. Vous avez vu le résultat ?

Les communistes avec Mélenchon (le communisme = 100 millions de morts au XXe siècle) n’ont pas leur place en 2017 en Europe de l’Ouest. Avez-vous noté que Mélenchon emporte les communistes dans ses bagages : lisez ses affiches. Pas davantage que ce freluquet inculte de Macron qui, lui, a dans ses bagages les socialistes qui vous ont tant déçu de 2012 à 2017 parce que vous les avez élus avec l’idée simplette qu’il fallait éliminer Sarkozy. Réfléchissez un peu plus profondément, cette fois.

Mais revenons à l’Alliance bolivarienne à laquelle Mélenchon voudrait faire adhérer la France. Notez qu’à la différence de Marine Le Pen au sujet de l’Union européenne, cette adhésion est inscrite dans son programme et serait directement exécutée sans le filtre d’un referendum.

Le HUFFINGTON POST nous apprend ceci :

L’alliance bolivarienne (Alba en espagnol, c’est-à-dire « aube ») a été fondée le 14 décembre 2004 à la Havane par Hugo Chávez et Fidel Castro, un pacte économique, culturel et social conçu en opposition à la Zone de libre-échange des Amériques (ZLEA), pilotée par les Etats-Unis. Elle tire son nom de Simon Bolivar (1783-1830), le « Libertador », général et homme politique devenu le héros du Venezuela. Artisan de l’émancipation des colonies espagnoles sud américaines, il a joué un rôle décisif dans l’indépendance de la Bolivie, Colombie, Équateur, Panama, Pérou et du Venezuela.

A l’origine, elle pouvait compter sur les largesses financières du Venezuela, riche du boom du pétrole et des matières premières des années 2000. Aujourd’hui, on voit mal ce que l’avenir lui réserve puisque ce pilier fondateur traverse probablement la crise économique et sociale la plus grave de son histoire, entre hyper inflation, pénurie alimentaire et exode de la population. Difficile donc d’imaginer ce que la France gagnerait à une telle association.

Les autres pays sont encore des nains économiques ou des pays pauvres, comme Cuba, la Bolivie, et une poignée d’îles des Caraïbes. Sans parler de l’éloignement géographique qui compliquerait toute coopération stratégique ou commerciale. Logiquement, les moyens économiques de l’alliance bolivarienne sont très modestes. D’après une note du Trésor de mai 2016 dénichée par Libération, elle s’est dotée de deux instruments financiers d’action. D’abord, une monnaie commune virtuelle réservée aux banques centrales, baptisée le Sucre. Un peu comme l’euro, son objectif est de faciliter les échanges entre pays membres et de faciliter les investissements. Et depuis 2008, l’Alba dispose aussi d’une banque d’investissement pour aider des projets culturels, sociaux, ou économiques. En six ans, elle a investi près de 330 millions d’euros dans 46 projets. A titre de comparaison, le budget annuel de l’Union européenne était de 145 milliards en 2015, soit 1% de la richesse de ses 28 membres.

Et LIBERATION précise que :

L’Alliance bolivarienne compte aujourd’hui douze membres : le Venezuela, Cuba, la Bolivie, l’Equateur, le Nicaragua, Sainte-Lucie, Saint-Vincent-et-les-Grenadines, la Dominique, Antigua-et-Barbuda, Grenade et Saint-Christophe-et-Niévès. L’organisation compte aussi trois pays observateurs : Haïti, l’Iran et la Syrie. Pas franchement démocratiques… En 2009, la Russie avait aussi été invitée au sommet de l’Alba au titre d’observateur.

… ça donne envie, n’est-ce pas ?

A propos du Venezuela, tant admiré par Mélenchon, et depuis tant d’années, c’est un pays qui est plongé dans une extrême pauvreté (malgré sa rente pétrolière). Le mois dernier je me trouvais dans l’attente d’un article à remplacer à la caisse d’un supermarché de bricolage, dans les Yvelines. Le garçon à la caisse ayant montré une certaine difficulté à comprendre mes paroles, je profitai de ces minutes pour lui demander d’où il venait. Du Venezuela, me dit-il, j’étais ingénieur système dans l’informatique mais il n’y avait plus d’emploi et ma famille ne pouvait plus se nourrir, alors je viens d’arriver en France et je leur envoie de l’argent tous les mois.

En faisant alliance avec le Venezuela, la France sera plus forte… et nous remplacerons l’Euro par le Sucre : pour cela, votez Mélenchon !

  • Commentaires

    Commentaires

    • Top articles

      Mike Borowski, Rédacteur en Chef de La Gauche M’a Tuer
      Partager sur Facebook Twitter Google + Une nation préférant l’étranger aux siens, voilà ce qu’est devenue la France de 2015. Un pay...
      Mike Borowski, Rédacteur en Chef de La Gauche M’a Tuer
      Partager sur Facebook Twitter Google + La préférence étrangère n’est pas un fantasme dont l’objectif inavoué serait de la conquête ...
      Mike Borowski, Rédacteur en Chef de La Gauche M’a Tuer
      Partager sur Facebook Twitter Google + Commentaires Commentaires...
    • A ne pas manquer

      Mike Borowski, Rédacteur en Chef de La Gauche M’a Tuer
      Partager sur Facebook Twitter Google + Commentaires Commentaires...
      Christian Balboa, je-suis-stupide-j-ai-vote-hollande.fr
      Partager sur Facebook Twitter Google + Nous sommes nombreux à nous demander d’où vient la tiédeur des syndicats vis-à-vis de la réf...
      Eric Verhaeghe Chef d'entreprise, eric-verhaeghe.fr
      Partager sur Facebook Twitter Google + Selon la Lettre A, le gouvernement pourrait faire l’objet d’un remaniement fin septembre, da...
    • Twitter La Gauche Ma Tuer