• ads
merci (1)

Merci aux militaires de l’opération sentinelle de Marseille, ils ont évité un carnage

De Mike Borowski, Rédacteur en Chef de La Gauche M’a Tuer
. Société
2 octobre 2017
48 Vues
Mike Borowski
Mike Borowski
Rédacteur en Chef de La Gauche M’a Tuer

Plus grande chose ne fonctionne dans ce pays, malgré tout nous avons une armée solide, et cela bien que le gouvernement lui retire tous ces budgets.

Pourtant on aime dans notre pays, ou plutôt parmi nos élites mondialisées de dénigrer la police, la gendarmerie, l’armée et tout ce qui est en rapport avec l’autorité de l’Etat. On les conspue, on les insulte, on leur supprime du budget pourtant nécessaire à la protection de nos concitoyens, on les brime en leur donnant l’ordre de ne surtout pas aller dans les cités afin d’en finir avec les trafics de nos chances pour la France, on les traite de raciste etc.

Ce corps de métier est chaque jour sur la sellette, pourtant il continue à faire face malgré tout et le danger qui chaque instant le guette. Je rappelle les statistiques de l’année 2014 paru sur France Info « Près de 8.300 policiers et gendarmes ont été blessés en mission l’an dernier en France, d’après les chiffres de l’Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales et de la Direction générale de la police nationale. Ce sont les policiers qui sont le plus souvent blessés : 5.800 contre 2.300 gendarmes en 2014. Ce qui fait donc une moyenne de 22 blessés par jour en moyenne parmi les agents des forces de l’ordre. » Ainsi, rapporté sur une journée 23 policiers et gendarmes sont agressés.

Bien-sûr le ministre de tutelle s’en fout, il n’en a de toute façon d’yeux que pour la racaille qu’il veut absolument voire dehors. Par conséquent nous sommes face à des bêtes sauvages, des individus n’étant plus des êtres humains, mais des barbares aveuglés par le sang et l’envie d’en découdre. Seulement cela n’inquiète personne, nos criminels seront ainsi jugés 4 ans après les faits, ils viendront tête basse, la larme à l’œil, demandant pardon, qu’ils ne recommenceront plus, et ils seront relâchés afin de continuer leurs jeux de massacres. L’histoire en France est visiblement un éternel recommencement.

Même si nos militaires vivent dans des conditions insupportables, tout en étant sous-équipés et rabroués, ils ont évité un carnage hier à Marseille, ils ont par leur action sauvé un maximum de vies. J’ai souhaité pour cela les remercier puis ce ne sont pas politiques qui le feront. Cela d’ailleurs ne les touche pas pourtant ils sont complices des djihadistes en ne légiférant pas contre eux. Il est vrai que nos politiques n’ont d’yeux que pour ceux enfreignant la loi pas pour ceux qui la protège.

 

  • Commentaires

    Commentaires