• ads
non-à-la-turquie2

Pas de Turquie dans l’Europe, pas d’Erdogan parmi nos guignols !

De Manuel Gomez, Journaliste, Ecrivain
. Internationale
28 novembre 2017
0 View
Manuel Gomez Journaliste, Ecrivain
Manuel Gomez
Journaliste, Ecrivain

Plus de 200 morts et plusieurs centaines de blessés depuis début 2015 en Turquie occasionnés par des attentats en centre-ville.

Par qui? Les Kurdes, PKK ou groupuscules adhérents? Ou l’Etat Islamique?

Pour Recep Tayyip Erdogan, le président-dictateur de la Turquie le doute n’est jamais permis, il ne peut s’agir que des Kurdes et cela lui fournit l’occasion, s’il lui en fallait une, de bombarder quelques villes kurdes en Syrie.

Et quand ce n’est pas en Syrie c’est sur des territoires où vivent les kurdes, en Turquie même : plus de 632 morts, dont 97 enfants et 94 femmes et des villages dévastés.

La Turquie a réussi un génocide arménien en 1915/1916 (les 2/3 des trois millions d’Arméniens massacrés), mais elle ne réussira pas la même opération avec les Kurdes. Il sera difficile d’éradiquer une population qui se chiffre à 40 millions et s’étend sur la Syrie, l’Irak et, bien sûr, la Turquie.

Les Kurdes ne réclament pas un pays, ni l’indépendance, ils ne souhaitent qu’un état fédéral, allié à la Turquie, dans lequel ils pourront, enfin, vivre en paix.

Avant les élections de 2015 et pour des raisons électorales, Erdogan a proposé un semblant de paix aux Kurdes, mais cela n’a duré qu’un printemps. Les exactions contre les Kurdes ont repris aussitôt, entraînant forcément des réponses sanglantes.

Pour Erdogan il ne peut s’agir d’attentats commis par Daech, puisqu’il est l’un de ses alliés et le seul qui lui prête l’assistance de son aviation et de ses canons pour affaiblir la seule armée qui, jusqu’à quelques semaines encore, leur résistait, les Kurdes.

La Turquie du président-dictateur Erdogan n’est pas digne de faire partie de l’Union Européenne, toute sa politique intérieure est gangrenée : 22 partis d’oppositions interdits ces dernières années, des journaux d’oppositions dévastés, une démocratie inexistante.

Seule l’Allemagne, mais n’est-ce pas elle qui dirige l’Europe, ne trouverait qu’un intérêt à l’introduire dans l’UE et elle poursuit son action pour y parvenir sans demander notre avis, elle nous impose la Turquie.

Et les pantins qui nous gouvernent sont tellement lâches qu’ils s’inclinent, quand ils sont invités à se prononcer, ce qui n’est pas toujours le cas.

La Russie de Poutine a donné l’exemple.

Il n’y a qu’une seule réponse au chantage migratoire que nous propose Erdogan, et que l’Allemagne, au nom de l’Union Européenne, accepte : pas de Turquie dans l’Europe, pas d’Erdogan parmi nos guignols!

  • Commentaires

    Commentaires

    • Top articles

      Mike Borowski, Rédacteur en Chef de La Gauche M’a Tuer
      Partager sur Facebook Twitter Google + Une nation préférant l’étranger aux siens, voilà ce qu’est devenue la France de 2015. Un pay...
      Mike Borowski, Rédacteur en Chef de La Gauche M’a Tuer
      Partager sur Facebook Twitter Google + La préférence étrangère n’est pas un fantasme dont l’objectif inavoué serait de la conquête ...
      Mike Borowski, Rédacteur en Chef de La Gauche M’a Tuer
      Partager sur Facebook Twitter Google + Commentaires Commentaires...
    • A ne pas manquer

      Manuel Gomez, Journaliste, Ecrivain
      Partager sur Facebook Twitter Google + Plus de 200 morts et plusieurs centaines de blessés depuis début 2015 en Turquie occasionnés...
      Franck Boizard, Blogueur http://fboizard.blogspot.fr/
      Partager sur Facebook Twitter Google + Je reçois un message du Secours Catholique pour aller manifester à la préfecture « pour le d...
      Bulletin de réinformation,
      Partager sur Facebook Twitter Google + Le Premier ministre japonais Shinzo Abe a insisté sur le fait que son gouvernement n’avait «...
    • Twitter La Gauche Ma Tuer