• ads
l-assemblee-nationale-le-28-novembre_45b9899d4ec6ef14baa62f6af9f1de9c

Ces députés qui ne fichent rien à l’Assemblée nationales mais sont quand même payés 5700€/mois

De Méchant Réac Blogueur, mechantreac.blogspot.fr/
. Politique
29 janvier 2018
414 Vues
Méchant Réac Blogueur mechantreac.blogspot.fr/
Méchant Réac Blogueur
mechantreac.blogspot.fr/

Après des vacances parlementaires de 3 semaines (22 décembre au 14 janvier !), il est temps pour les citoyens français de faire un point sur le présentéisme de leurs députés au palais Bourbon.

Même s’il est vrai qu’il est plus difficile d’exister dans un groupe de la taille de LREM et, qu’à l’inverse, le règlement intérieur de l’Assemblée nationale n’offre, aux députés minoritaires, que peu d’opportunité d’intervenir, on peut s’interroger sur la « disparition » de plusieurs députés.

En moyenne, les députés de la nouvelle législature ont été présents 18 semaines (pour les députés élus le 21 juin dernier et étant toujours en fonction à ce jour). Jean-Marie Sermier, député du Jura (LR), Philippe Vigier, député d’Eure-et-Loir (IDRL) et Jean-Pierre Vigier, député de Haute-Loire (LR), ont été présents 25 semaines.

152 députés n’atteignent pas cette moyenne et ont été présents entre 3 et 17 semaines.

Le renouvellement de l’Assemblée nationale avec l’arrivée de nouveaux députés n’a pas mis fin aux pratiques de l’ancien monde : 104 des 152 députés les plus absents n’appartenaient pas à la précédente législature (68% des absents).

Le taux d’absentéisme par sexe est identique à la composition de l’Assemblée Nationale.

La répartition de l’absentéisme par groupe appelle des observations intéressantes :

–          21% des absents appartiennent au groupe LR alors qu’ils ne représentent que 17% de l’Assemblée ;

–          47% sont du groupe majoritaire LREM pour une représentation de 54% ;

–          Les 32% restants se répartissent entre les autres groupes (pour 29% de l’effectif des députés).

Quelques ténors parmi ces absents : Olivier Dassault (LR) présent 7 semaines ; Claire O’Petit (LREM – ex GG sur RMC) présente 10 semaines ; Thierry Solère (LREM ex-LR) avec 11 semaines d’activité (également Questeur) ;Guillaume Peltier (LR) 12 semaines ; Yves Jégo (UAI) 13 semaines ; Nicolas Dupont-Aignan (ex candidat à la présidentielle 2017) ou Jean-Christophe Lagarde (UAI, leader du Centre) 14 semaine ; Cédric Villani (LREM) ; Gilbert Collard (FN) ou Richard Ferrand (président du groupe LREM !) ou encore l’ex-premier ministre Manuel Valls présents 16 semaines ; Valérie Boyer (LR) ou Jean Lassalle (ex candidat à la présidentielle 2017) 17 semaines.

Si on cible les députés présents moins de 12 semaines, on dénombre 35 députés dont 18 députés métropolitains.

Et ce n’est pas le travail en commission qui leurs prend du temps. En moyenne, un député est enregistré 35 fois présents en commission (on atteint même des records avec Emilie Cariou, députée de la Meuse, Hervé Pellois, député du Morbihan et Laurent Saint-Martin, député du Val de Marne, présents plus de 80 fois). Chez nos députés absents, aucun n’atteint la moyenne de 35 (exception faite de Dino Cinieri, député de la Loire, qui atteint tout juste la moyenne de l’Assemblée).

Seuls trois de ces 35 députés dépassent la moyenne de 28 amendements proposés (Dino CinieriSerge Letchimy etJean-Philippe Nilor). Huguette Bello, députée de la Réunion, Sira Sylla, députée de Seine et Marne, Serge Letchimy, député de la Martinique, Guy Teissier, député des Bouches du Rhône, ont rédigé au moins un rapport parlementaire depuis fin juin.

Que font-ils de leurs journées ? Et pourquoi les payons-nous ?

VOIR LA LISTE DES DEPUTES LES PLUS ABSENTS

  • Commentaires

    Commentaires