• ads
mirail1-3611827

Toulouse : guérilla urbaine et 25 voitures incendiées après le contrôle par la police d’une femme en niqab, silence radio médiatique

De Mike Borowski, Rédacteur en Chef de La Gauche M’a Tuer
. Société
17 avril 2018
99 Vues
Mike Borowski
Mike Borowski
Rédacteur en Chef de La Gauche M’a Tuer

Heureusement que des sites de réinformation tels que Fdesouche, Tv libertés et d’autres encore existent auquel cas nous serions dans l’expectative totale, ignorant de tout ce qui nous entoure, des faits souvent graves émaillant nos vies.

On nous maintient dans l’incapacité de comprendre, d’analyser, d’avoir un libre arbitre, nous forçant à juger comme eux le veulent et comme la société exige que l’on soit. La novlangue de la bienpensance est la norme à laquelle il faut se convertir, sinon vous devenez un paria, un rejeté d’une collectivité ne voulant plus de vous.

On nous ment, on nous embobine, car ne pas savoir, et ne pas avoir les mots afin d’exprimer son désaccord, c’est ne pas se révolter et ainsi maintenir un pouvoir illégitime en place. C’est ce qu’est la République depuis sa création et son arrivée malheureuse sur le sol de France.

La France brûle, on la saccage, on la souille, chaque jour toujours plus. Pourtant on ne nous l’informe pas, surtout pas. On préfère exposer des heures durant les déboires de Nabilla avec son petit ami, ce futile est une échappatoire pour nos élites cosmopolites, elles ont pour objectif d’abrutir les consciences et dans le fond d’expliquer que tout va pour le mieux sur notre sol.

Seulement tout est faux, car rien ne va. Chaque domaine et chaque strate composant la nation sont une faillite intellectuelle, morale ou financière. La violence règne en maître, elle est devenue l’arme des forts de l’immigration contre les sujets Français la subissant et dans l’obligation de se taire.

Je vais faire le parallèle avec Toulouse où suite à simple contrôle d’une femme en niqab  a éclaté une émeute, une guérilla urbaine de plusieurs centaines d’individus mettant à sac tout ce qui se trouve sur leur passage. Il s’agit d’un quotidien, d’une normalité d’un Etat abandonné à toute forme de délinquance transformée en une sorte de seigneurie féodale.

Par conséquent on tait l’actualité, on la déforme et on la cache, un peu comme si elle n’avait jamais existé. Circulez, il n’y a rien à voir puisqu’il n’y a rien eu nous dit-on.  Big brother veille à ce qu’aucune vérité n’ayant pas l’approbation de nos gouvernants ne filtre, heureusement nous n’acceptons pas ce dirigisme et dénoncerons tous les Grigny dont nous entendrons parler jusqu’au moment où le peuple ouvrira les yeux pour de bon…

  • Commentaires

    Commentaires