• ads
banlieue1

Plan banlieue : Rétablir l’ordre dans ces quartiers ! Point barre. Quelqu’un pour le dire à Macron ?

De Corto74 Blogueur corto74.blogspot.fr/,
. Politique
24 mai 2018
23 Vues
Corto74 Blogueur corto74.blogspot.fr/
Corto74 Blogueur corto74.blogspot.fr/

Une nouvelle fois, j’ai écouté le Macron, on n’est jamais déçu: c’est tous les jours le printemps avec lui.

 « La France, une chance pour chacun ».

Il avait promis de faire un discours très court sur son plan banlieues, nous n’avons pas été déçu, pendant plus d’une heure trente, il nous a dit comment il voyait le truc: S’attaquer aux problèmes des banlieues et des quartiers sensibles, il fallait d’abord changer de méthode. A nouveau monde, nouvelle méthode; autrement dit tout ce qui a été fait avant, c’était de la merde (là, il n’a pas tout à fait tort) et que deux mâles blancs (lui et Borloo) n’étaient pas les mieux placés pour s’échanger encore un plan sur les  técis.

Il commence fort le Maître des horloges ! Deux mâles blancs… parce que seuls les racailles et les associatifs sont à même d’évoquer et de résoudre le problème ? Sont-ce les drogués qui seuls seraient habilités à nous dire ce qu’il faut faire pour lutter contre la drogue ? Du grand Macron, capable de nous proposer tout un ensemble de mesurettes non chiffrées en habillant le machin de philosophie et d’un appel à la mobilisation générale !

Mobilisation qu’il a dit ! Mobilisation des 120 plus grosses entreprises françaises qui seront punies si on les surprenaient à faire de la discrimination à l’embauche, mobilisation des associations, des populations, des familles, de la République, blablabla…

Des mesures: augmenter le nombre de crèches, trouver des stages en entreprises pour les élèves de 3ème, créer une « bourse des stages », créer une agence nationale de cohésion des territoires (en sus de l’ANUR), un peu de rénovation urbaine par ci, par là, lutte contre le racisme et l’antisémitisme (y avait longtemps) qui gangrènent les quartiers, faire appliquer la loi (non, sans déconner !), rejeter la stigmatisation (sic !), lutter contre le terrorisme, création d’un peu plus de mille postes dans la police pour les 60 quartiers les plus chauds d’ici…2020, développer les échanges entre les maires et les préfets(meuh…), voir à créer une instance de recours pour les habitants comme pour les élus…

Vous saupoudrez tout cela de jolies phrases toutes faites qui sentent bon le nouveau monde, du genre: « Les banlieues ne demandent pas d’argent ou d’assistance mais simplement leur place dans la république », « reconquête républicaine », « il y a plus de besoins, plus de jeunesse dans une situation plus complexe, et moins de moyens globaux », « Arrêtons d’opposer les territoires entre eux », « j’en appelle à une société de la mobilisation »,  » il faudra évaluer l’équité territoriale au parlement chaque année », etc… Et roule ma poule, nous voici partir à la reconquête des territoires perdus de la République !

Ben mazette, j’aurai pu faire Président, moi pour sortir un tel plan !

Non mais sans déconner, il a déjà mis les pieds dans ces fameux quartiers ? Quelqu’un lui a dit que dans les cités, ce n’est pas la police qui fait la loi et les contrôles d’identité mais les dealers, les grands frères ou pis encore l’Islam conquérant des Salafistes ?

Le problème dans les cités, il est simple et tient en deux mots (ou en 3 quand on a la république dans le sang): rétablir l’ordre… républicain. Point barre. Et rétablir l’ordre, c’est tout aussi simple et toujours en deux mots: zéro tolérance ! Tu deales: prison ! Tu choufes pour les dealers: prison ! Tu roules sans permis: prison ! Tu te prends pour un flic alors que tu n’es qu’un fouteur de merde: prison! Tu caaillasses une voiture de police ou un camion de pompiers: prison ! Tu bloques un hall d’immeuble: prison après l’avoir nettoyé!. Tes parents te laissent faire ce que tu veux: suppression des allocs ! Tu ne peux pas justifier d’une recherche active d’emploi: suppression du RSA ou des assedic.  Tu ne peux pas justifier ton train de vie et l’achat en bonne et due forme de ta voiture: confiscation immédiate de la bagnole. Tu portes le voile intégral (si t’es une nana) ou tu commets des actes d’incivilité : amende et si tu payes pas l’amende, saisie automatique sur les comptes. Parce que t’es une association de quartier, tu touches des subventions: et bien chaque année, tu  fais certifier tes comptes et si ils ne sont pas sincères: pan-pan cul-cul. Une mosquée sans statut légal: fermeture immédiate, etc, etc, etc…

Bref, il suffit de faire appliquer la loi et rien que la loi. Encore faut-il le vouloir.

Facho ? Ben non, c’est du bon sens. Du bon sens qui ne demande que du courage politique et de la persévérance, un travail de longue haleine et non plus des opérations coups de poings qui n’ont d’efficacité que leur durée limitée. Du courage politique et du flic motivé en pagaille ! Seulement après on pourra parler de rénovation, de retours des services publics, de réouvertures de commerces et de réinstallations de médecins généralistes, etc… Tout le reste n’est qu’arguties et effets de manche. Point barre.

Quelqu’un pour expliquer tout ça au Macron ?

  • Commentaires

    Commentaires