• ads
racisme anti français

Enfin vient de se créer une association combattant le racisme anti-Français vient de se créer. Bravo !

De Christian Balboa, je-suis-stupide-j-ai-vote-hollande.fr
. Politique
27 mai 2018
88 Vues
Je suis stupide j'ai voté Hollande je-suis-stupide-j-ai-vote-hollande.fr
Christian Balboa
je-suis-stupide-j-ai-vote-hollande.fr

Le racisme anti-blanc, ça n’existe pas !

Les associations soi-disant anti-racisme le clament !

Même la justice l’a parfois écrit !

Et pourtant, il s’agit d’un phénomène en pleine expansion, mais pour lequel, les médias « main stream » se montrent discrets, pour ne pas dire suspicieux !

Je voudrais aujourd’hui présenter une association antiraciste (une vraie !), l’OLRA :

Organisation de Lutte contre le Racisme Anti-blanc

Voici comment se présente l’OLRA dont le site internet est accessible ici :

L’association a pour objectif premier de faire reconnaître, en lui donnant une tribune et une visibilité, cette forme de discrimination particulièrement insidieuse qu’est le racisme anti-Blancs. Nous entendons peser sur le débat public afin de sensibiliser l’opinion.

Nous observons que depuis une vingtaine d’années, cette forme de racisme est en pleine expansion dans la société française, mais aussi en Europe et plus largement dans l’Occident.

Pourtant, de manière concomitante, certaines associations antiracistes qui prétendent combattre le racisme continuent de l’exacerber.

L’ «OLRA » n’a pas vocation à s’orienter sur les débats identitaires.

Nous travaillons sur la réalité du quotidien des victimes de racisme. Nous faisons de la prévention d’actes racistes, de la pédagogie. Nous avons un rôle de vigie et de relais; par conséquent, nous nous attachons à identifier et à dénoncer les dérives d’organisations ou d’individus.

Voici quelques sujets d’actualité traités par l’OLRA en ce moment :

Mais le pire racisme anti-blanc est celui provenant des « blancs » eux-mêmes ! Au sein de la gauche, on trouve beaucoup de haine de l’Occident et par extension de l’homme blanc ! Souvenons-nous de la loi de Christiane Taubira qui reconnut l’esclavage perpétré par l’Occident comme crime contre l’humanité en refusant, dans la même loi, d’y inclure la traite des blancs réalisé par les Arabes. « Il ne faut pas, justifiait la sinistre Taubira, faire porter aux « jeunes des quartiers » le poids des actions de leurs ancêtres ! »

Selon la ministre, c’est donc que les jeunes blancs, eux, pouvaient (devaient ?) porter ce lourd fardeau !

Je voudrais terminer cette présentation par un fait divers que j’ai trouvé sur le site L’islam pour les nuls :

Dans la ville d’Utrecht, au Pay-Bas, a débuté le chantier d’une statue colossale pour célébrer la « chute » de l’homme blanc et de l’hégémonie occidentale. J’ai cru à une farce, un énième délire ou encore une publicité, mais non, c’est très sérieux. Ces gens sont des tumeurs !

Quels crimes ont commis les « mâles blancs » pour être à ce point stigmatisés en toute circonstance, jusqu’au plus haut sommet de l’État ? Ces propos rappellent l’ambiance nauséabonde des années 30, sauf qu’aujourd’hui, il semble que le fautif de tout, ce soit le « mâle blanc ».

Par sa réflexion sur le « mâle blanc », Macron acte que les Français (et immigrés d’origines européennes) se sont fait chasser/remplacer des banlieues qu’ils occupaient.
Au moins les choses sont claires, vraies et posées.

Je ne pensais pas entendre un jour le président de la république définir une politique par rapport au «mâle blanc» C’est l’instauration d’un racisme et d’un sexisme d’Etat qui étaient jusqu’à présent étrangers à la France. C’est affligeant.

 

  • Commentaires

    Commentaires