• ads
vieux monsieur

Mérignac : 1 retraité de 90 ans sous assistance respiratoire, agressé par 3 migrants avec hachettes

De Mike Borowski, Rédacteur en Chef de La Gauche M’a Tuer
. Société
3 janvier 2019
930 Vues
Mike Borowski
Mike Borowski
Rédacteur en Chef de La Gauche M’a Tuer

Que dire ? Il s’abat sur la France ce que nous avons-nous autres, ceux que l’establishment en place appelle « les fascistes » annoncé, une vague de crimes contre les nôtres. C’était l’évidence, il ne fallait pas être grand clerc pour le deviner.

Aujourd’hui je le dis et je le répète les masses d’individus de différentes ethnies ne peuvent vivre ensemble, ce qui ne veut pas dire qu’on ne puisse assimiler quelques personnes, en effet des mariages mixtes, pas tous, mais une bonne majorité sont couronnés de succès, je ne le nie pas. Ce que j’affirme c’est que des peuples entiers différents ne peuvent vivre sur une même terre, cela finissant toujours en massacre.

C’est ce que nous connaissons ici chez nous, des populations aux mœurs étrangères viennent ainsi dictées ses propres lois comme s’ils étaient chez eux, alors qu’ils ne le sont pas et qu’ils ne le seront jamais, sauf peut-être pour l’administration mais son avis pour ma part ne compte pas.

Et voilà encore une affaire criminelle liant ces gens que nous accueillons par dizaines de milliers chaque année, ainsi une bande nouvelle s’est formée celle des mineurs étrangleurs, on se demande d’ailleurs jusqu’où va l’imaginaire de ces populations. Elles ne dérobent plus comme un criminel lambda, mais s’attaquent à des victimes handicapées par l’âge ou la maladie pour réaliser leurs méfaits.

Ainsi, « Trois jeunes de 16 ans ont agressé un nonagénaire dans la nuit de dimanche à lundi.

Les trois adolescents de 16 ans, mineurs non accompagnés (MNA), qui ont agressé un Mérignacais de 90 ans à son domicile dans la nuit de dimanche à lundi, ont été placés en détention provisoire. Les faits se sont déroulés vers 3 heures du matin au domicile du nonagénaire, allée du Pont-de-Madame.

Entrés par effraction, ils ont surpris le retraité qui dormait, sous assistance respiratoire. Rudoyé, menacé avec une hachette, le retraité a été ligoté sur son lit par ses agresseurs qui ont retourné son habitation à la recherche de bijoux et autres objets de valeur. Les policiers, qui patrouillaient dans le secteur, les ont arrêtés alors qu’ils venaient de quitter les lieux.

Placés en garde à vue à la brigade de répression des atteintes aux personnes (Brap), les trois adolescents ont refusé de donner leurs empreintes digitales et de se soumettre à la prise de photo d’identité. Déférés au parquet des mineurs qui a ouvert une information judiciaire, ils ont donc été placés en détention provisoire dans les maisons d’arrêt de Pau, Gradignan et Limoges. »

Ses bourreaux tous mineurs, ont été placés en foyer rien que ça, peut-être même n’auront-ils qu’un simple rappel à la loi. Nous sommes visiblement devenus un paradis pour tout voyou et criminel, c’est le lot de toute nation où le laxisme a pris le pouvoir.

  • Commentaires

    Commentaires