• ads
sdf français1

Saint-Denis : 400 migrants vont être mis à l’abri à la fin de la semaine, les SDF Français resteront à la rue !

De Mike Borowski, Rédacteur en Chef de La Gauche M’a Tuer
. Société
18 janvier 2019
327 Vues
Mike Borowski
Mike Borowski
Rédacteur en Chef de La Gauche M’a Tuer

Plus les jours passent moins je reconnais le pays où je suis né.  Cette France enviée de tous parce qu’elle avait quelque chose de plus grand que les autres tend à disparaître. Nous ne sommes plus les leaders de la pensée, nos intellectuels qui se comptent sur les doigts d’une main ne dépassent pas nos frontières, nos modèles économiques ou sociaux sont snobés par l’ensemble de la planète. Nous ne sommes plus une locomotive mais un simple wagon pas encore en bout de queue mais au train où vont les choses cela ne s’aurait tardé.

Nous subissons le libéralisme/libertaire destructeur et dans ce qu’il a de plus mauvais. La décadence est devenue notre lot quotidien. Je ne suis pourtant pas un puritain ou un extrémiste d’une pensée conservatrice qui verrait le pêché partout où il passe mais force est de constater que les idéologues progressistes nous abreuvent de leurs idées folles.

J’en veux pour preuve que l’Etat cherche a « mettre à l’abri » 400 migrants dont en réalité la place n’est pas ici en France mais dans un charter direction leur pays, mais non on préfère aider ces gens qui n’apportent rien mais surtout coûtent beaucoup d’argent, et apportent insécurité et rapine.

Ces décisions sont totalement absurdes, depuis 30 ans chaque gouvernement sait qu’il faut arrêter l’immigration de gens non-assimilables, non-éduqués, sous-socialisés et sur-subventionnés. Pourtant nous continuons à les accueillir, pire nous augmentons les contingents. La haine du peuple de France est telle qu’il faut le remplacer au plus vite. Qu’il paie, il n’est de toute façon bon qu’à se saigner aux quatre veines, et qu’importe sa souffrance de toute façon il est voué à disparaître un peu comme les mayas ou les indiens d’Amérique parqués chez eux dans des réserves par l’étranger anglo-saxon. C’est visiblement le sort qui lui est réservé.

  • Commentaires

    Commentaires