• ads
la-delinquance-explose-en-france

Cambriolages, agressions, viols, prises d’otages : jusqu’à 125% d’augmentation sous Macron !

De Christian Balboa, je-suis-stupide-j-ai-vote-hollande.fr
. Politique
15 avril 2019
0 View
Je suis stupide j'ai voté Hollande je-suis-stupide-j-ai-vote-hollande.fr
Christian Balboa
je-suis-stupide-j-ai-vote-hollande.fr

La macronie marche effectivement sur ses deux jambes :

– des ministres de droite (Le Maire, Darmanin) pour l’économie,
– des ministres de gauche (Belloubet, Castaner) pour l’insécurité !

Notre libéral-libertaire de président fait une politique plutôt de droite libérale à Bercy (sauf pour la baisse de la dépense publique) et plutôt de gauche sur le plan sociétal (PMA pour toutes, laxisme judiciaire, répression à minima de la délinquance ordinaire et absence de mesures contre l’immigration ).

On n’imagine pas une seule seconde que ce gouvernement utilise les moyens parfois énergiques mis en oeuvre contre les gilets jaunes non violents, soient utilisés dans les quartiers difficiles et les zones de non-droit qui s’y installent.

Et pourtant, entre 2018 et 2019, la délinquance a explosé en France.

Voici quelques données extraites d’un article paru dans Le Figaro et intitulé :

Cambriolages, agressions, viols …
La délinquance explose en France !

Les chiffres, décidément, sont impitoyables. Le Figaro a décortiqué, indicateur par indicateur, le bilan de la délinquance au premier trimestre 2019 pour la France entière – sans écarter les DOM, parties intégrantes du territoire national. La statistique a de quoi surprendre, car cʼest la

» sécurité du quotidien » qui se dégrade, et ce, de façon très nette.

Il y a dʼabord les atteintes les plus graves. Par rapport aux trois premiers mois de 2018, les règlements de comptes et homicides en France ont grimpé de plus de 12 % (282 faits). Il sʼagit d’affaires où lʼon déplore des morts. Dans le même temps, les coups et blessures volontaires, qui traduisent le climat général de violence dans la société, ont augmenté de plus de 7 % 62.401 faits).

Plus de 700 agressions par jour au total !

Uniquement pour les procédures signalées aux parquets. Car maintes affaires ne donnent lieu à aucune plainte. Si les séquestrations (1017 faits), souvent liées à la guerre entre trafiquants de drogue, ont baissé (- 8,3 %), les prises dʼotages, quant à elles, affichent un bond étonnant de 112,5 % ! Ces affaires se limitent certes à quelques dizaines par mois, mais le phénomène interpelle. « Il ne faudrait pas retomber dans ce que la France a connu à la fin des années 1970 », prévient un limier de la police judiciaire.

La fronde des gilets jaunes. a-t-elle joué sur le niveau de certains crimes et délits ?

Cʼest indéniable. Nous lʼavions dʼailleurs déjà éclairé dans nos articles des 9 janvier et 13 février derniers. Par exemple au travers des outrages et violences à épositaires de lʼautorité, qui ont crû cette fois de plus de 13 % au premier trimestre 2019 (17.730 infractions constatées.

Hausse de plus de 15 % des incendies volontaires !

De même, les incendies volontaires, destructions et dégradations ont accusé une hausse de plus de 15 %, (74.624 infractions). Sans oublier les ports dʼarmes prohibées, qui ont augmenté de 6 %, (9885 faits constatés). Les syndicats de policiers le disent: la mobilisation des forces de lʼordre depuis novembre 2018 sur les manifestations de gilets jaunes les a détournés en partie de leur mission de lutte contre la délinquance « ordinaire ».

Mais cette explication (gilets jaunes) a ses limites.

Ce nʼest pas aux mouvements sociaux actuels que lʼon doit :

  • la hausse des vols à la tire (41.709 faits, soit + 16,4 %),
  • des vols à la roulotte (67.562 faits, soit + 4,7 %),
  • des vols simples qui baissaient jusquʼalors (156.047 faits, soit + 4,9 %),
  • des vols de deux-roues (11.245 faits, représentant 126 actes par jour, soit + 16,3 %),
  • des menaces et chantage (33.259 faits, soit + 13,3 %), + 1,6 %),
  • des vols à l’étalage (17.087 faits, soit + 1,6 %)
  • des viols (davantage dénoncés, 5739 faits en trois mois, soit + 19,4 %)
  • ou encore des cambriolages (94.516 faits, soit + 2,4 %).

Les gilets jaunes ont bon dos !

La hausse de la délinquance de masse vient de plus loin. Bien sûr, la statistique contient de bonnes nouvelles, comme la baisse des vols dʼautomobile (35.299 faits, soit – 4 %). Des voitures, il est vrai, de mieux en mieux protégées électroniquement. Les vols à main armée continuent, eux aussi, leur décrue (875 faits, soit – 8,1 %), notamment parce que les établissements commerciaux sont de plus en plus sécurisés.

« Je ne crois pas à la politique du chiffre, mais je crois à la pression et à la saine émulation », déclarait Christophe Castaner dans Le Figaro le 4 avril dernier.

Lʼheure est à la mise en pratique !

  • Commentaires

    Commentaires