• ads
arabe école

La langue arabe s’installe progressivement dans nos écoles, jusqu’à devenir majoritaire ?

De Mike Borowski, Rédacteur en Chef de La Gauche M’a Tuer
. Société
30 avril 2015
1018 Vues
Mike Borowski
Mike Borowski
Rédacteur en Chef de La Gauche M’a Tuer

A la vue de ce titre les anti-racistes de tous bords pousseront des cris d’orfraie, m’accuseront de tout racialiser, me feront le procès en sorcellerie du plus grand mal de ce siècle, celui vous mettant au ban de la société, d’être un raciste un xénophobe et que sais-je encore. Alors certes je confesse n’avoir aucune fascination vis-à-vis du Maghreb, car contrairement aux élites mondialisées je place la culture Française au-dessus de toutes les autres, enfin la culture d’origine entendons-nous bien. Je n’ai pas honte de dire qu’elle est supérieure sans pour autant détester l’autre. Je reproche à ces pseudos-élites d’aimer l’étranger plus que la France, de s’assimiler à l’autre en abandonnant ce qui est national en eux, un peu comme une honte patente.

L’autre jour, j’allais diner chez mes parents et je passais devant le groupe scolaire tout près de chez eux où j’ai fait toutes mes classes jusqu’à la 6ème, c’est en face du Parc des Princes dans le 16ème arrondissement de Paris, je dis ça pour que le lecteur ne puisse penser que c’est dans une banlieue à majorité étrangère (ce qui à la rigueur, je dis bien à la rigueur pourrait se comprendre) mais bien dans un arrondissement cossu de la capitale. Vous comprendrez pourquoi j’insiste là-dessus. Et bien l’établissement arborait fièrement l’apprentissage de la langue arabe au même titre que le Français. Cela m’avait choqué, mais démontrait le changement ethnique de ce pays. Un changement que l’on veut pour les Français irrémédiables et sans issu.

Alors on peut penser que ce n’est qu’un phénomène propre à l’Ile-de-France, et bien non. C’est l’ensemble de la France qui voit sa population changer ethniquement. J’en veux pour preuve cette histoire dans une école d’une petite commune bretonne de 3000 âmes. Ainsi nous apprenons que « Les responsables de l’école primaire publique d’Elliant – petite bourgade de 3000 habitants située à côté de Rosporden – ont mis en place dans toute l’école, avec les enfants mais aussi le personnel, une signalétique quadrilingue en français, breton, anglais et… arabe. »

Oui vous avez bien lu l’arabe. Certains commentaires de lecteurs, je les vois venir, m’étrilleront ou m’expliqueront qu’il s’agit d’un juste retour des choses. Pour ma part j’y vois d’abord une volonté de l’autorité, ou de ce que l’on appelle l’autorité, soit l’Etat, ses fonctionnaires, son éducation nationale de soumettre la France à la culture étrangère. Car quelques enfants orientaux sont scolarisés dans l’hexagone il faut abandonner sa propre langue pour y imposer celle de l’envahisseur. On prépare nos chères têtes blondes à l’accueil obligatoire de ceux qui seront les Français de demain ou avec une carte d’identité nationale plutôt. On les prépare à être prochainement minoritaires chez eux dans leur propre pays, puisque cela doit arriver bientôt, il faudra connaître la langue et les rites du futur colon. Un peu comme la République après 1870 voulait la soumission à l’Allemagne de Bismarck ou plus tard celle d’Hitler. Visiblement les Républiques changent mais les pratiques restent les mêmes, seul le dominant diffère. Au grand dam de la France deux fois millénaires.

  • Commentaires

    Commentaires