• ads
racket-fiscal

Pendant ce temps-là le trésor public continue de spolier les Français

De Emmanuel Bolling, Chef d'entreprise temoignagefiscal.com
. Economie
7 septembre 2015
520 Vues
Emmanuel Bolling Chef d'entreprise
Emmanuel Bolling
Chef d'entreprise temoignagefiscal.com

Depuis plusieurs années, Henri Dumas et moi avions l’impression de crier un peu dans le désert.

Peu de gens, alors, nous croyait lorsque nous déclarions avoir été « frauduleusement » redressé par le fisc suite à nos contrôles fiscaux.

Nous avions beau montrer les preuves de ces abus, nos interlocuteurs, amis ou relations avaient le même sourire légèrement condescendant que l’on affiche devant des doux dingues.

J’ai vite compris, en fonction de leur position sociale, que soit, ils pensaient :

1) Ah, quel con, il s’est fait pincer et le voilà qui pleure sa mère. Moi, cela ne m’arrivera pas, sous-entendu, moi je suis intelligent…

2) Ah, c’est bien fait pour sa gueule. Il se la pétait avec sa Porsche (ou Mercédès). Il devait tricher un max, ce salaud…

Toutes les dictatures ont essayé, souvent avec succès, de lobotomiser, leurs citoyens.

Staline, dans son coin, entre la poire et le fromage et une bonne bouteille de vodka, faisait établir par le NKVD des listes de gens à faire disparaitre. Souvent, il annotait dans la marge : trouvez en 3000 de plus ! Les soviétiques, lorsqu’ils assistaient en direct à une arrestation applaudissaient, pensant de ces gens qui disparaissaient, n’étaient que des fumiers de mauvais communistes et qu’ils n’avaient que ce qu’ils méritaient !

Staline, Mao, Hitler, la liste des dictateurs assassins est trop longue pour tous les citer et cette race reste vivace de par le monde d’aujourd’hui.

La durée des dictatures est variable mais elles finissent toujours par s’écrouler.

Toujours !

Nos régimes démocratiques ne permettent plus ce genre de meurtriers.

En France nous subissons une dictature d’un autre genre, plus discrète, plus insidieuse, celle de Bercy.

Bercy réduit chaque année, bon an mal an, dans le silence le plus total, des milliers d’hommes à la misère. Avec leur famille.

Sa propagande d’honnêteté était sans faille. Les français la subissent depuis des décennies et comme pour les gens arrêtés par les polices politiques, ils applaudissaient.

Seuls les « initiés », c’est-à-dire ceux qui avaient subis des abus fiscaux, seuls ceux-là savaient.

Mais ceux-là, ruinés ou détruits moralement, se taisaient, sachant par expérience personnelle, le peu d’audience que pouvait avoir, en matière fiscale, la vérité.

Ils avaient lutté jusqu’à leur ruine et le pot de fer avait toujours gagné haut la main.

Tout cela est maintenant du passé.

Le 6 mai 2015 Francis Le Poizat, ancien inspecteur principal des impôts, dévoile dans une vidéo sur ce blog

http://www.temoignagefiscal.com/contribuables-sensibles-sabstenir-video/

(et dans ses billets, ils valent le coup d’œil, sur ce même blog), l’imposture  fiscale.

Il dénonce l’escroquerie fiscale à grande échelle opérée par Bercy et ses agents «  assermentés ». En 37 ans de carrière, il sait tout, il a tout vu…

L’Omerta fiscale a enfin vécu.

Il nous raconte que, pour remplir les objectifs définis par les Enarques de Bercy, personne n’est à l’abri des redressements abusifs et que ceux-ci représentent environ 50% de l’ensemble !

Vous êtes tous concernés à plus ou moins long terme.

Ce n’est qu’une question de temps.

L’Ancien Régime est de retour.

En pire !

  • Commentaires

    Commentaires