• ads
clochard1

L’Etat réserve 77000 HLM pour les migrants, la France compte 150000 SDF et 3 millions de mal-logés!

De Mike Borowski, Rédacteur en Chef de La Gauche M’a Tuer
. Société
15 septembre 2015
1392 Vues
Mike Borowski
Mike Borowski
Rédacteur en Chef de La Gauche M’a Tuer

Expulsion, il s’agit de la seule méthode qui vaille avec les indésirables. La France n’a pas vocation à maintenir sur son sol des populations rejetant le modèle d’assimilation nationale et vivant essentiellement de la solidarité des compatriotes. La générosité du pays l’est à des moments ponctuels en faveur d’un autochtone victime d’un accident de la vie quel qu’il soit et ayant cotisé durant ses années professionnels.

Seulement ce n’est pas le cas dans la France du règne de l’Etat providence pour tous ceux qui ont posé le pied sur notre sol avant-hier. Chaque année nous perdons 250 000 jeunes diplômés aussitôt remplacé par 250 000 (chiffres officiels on peut officieusement le doubler) étrangers non-assimilables, sous-éduqués, et futurs sur-subventionnés.

Le parallèle peut-être fait avec cette volonté nouvelle d’imposer pour « casser la spirale de l’apartheid » dans l’hexagone ceux que l’on dénommera bientôt les nouveaux Français, ces migrants qui pullulent sur notre sol. Ces derniers sont sournoisement placés par le législateur dans des logements sociaux des petites communes de province pas encore touchées par l’immigration massive. Un peu comme si l’Etat socialiste énonçait qu’il fallait que personne n’échappe au multiculturalisme imposé.

J’en veux pour preuve la dernière déclaration de Marie-Arlette Carlotti Présidente du Haut Comité pour le logement des personnes défavorisées (HCLPD) et accessoirement ancienne ministre de François Hollande proposant «la mobilisation des 77.310 logements sociaux vacants afin d’accueillir les personnes réfugiées» rajoutant qu’ «Il ne fait aucun doute que notre pays a les moyens de remplir cet objectif avec dignité et responsabilité»

Pourtant notre pays compte plus de 150 000 SDF et 3 millions de mal-logés.

On démontre encore une fois ce que nous ne cessons d’écrire, la préférence étrangère est la règle de ce gouvernement. A quoi sert de garder ces individus, dont le refus obstiné de se fondre dans le moule nationale provoquera de terribles remous dans notre pays, si ce n’est pour détruire les fondements de notre pays. Qu’on ose me prouver le contraire.

Source

  • Commentaires

    Commentaires