• ads
migrants manifestent

Des migrants manifestent à Champcueil et réclament logements, ticket de transport, eau minérale…

De Peuple de France Blogueur, http://peupledefrance.com
. Politique
3 novembre 2015
755 Vues
Front anti-Hollande Blogueur peuple-de-france-2017.aidez-moi.overblog.com/
Peuple de France Blogueur
http://peupledefrance.com

Les migrants accueillis généreusement avec l’argent de nos impôts sont de plus en plus exigeants. En Allemagne, ils exigeaient déjà une maison et une voiture. En France, ils veulent une meilleur qualité de la nourriture, une meilleur qualité des conditions d’accueil ( parceque des hotels 4 étoiles spécialement réquisitionnés pour eux ne leur suffit plus !), une meilleur qualité de soins, voici que maintenant ils exigent de boire de l’eau minérale et pas celle du robinet ! J’ai presque envie de leur dire que s’ils ne sont pas content de ce que nous leur donnons gracieusement avec l’argent de nos impôts (oui je me répète) qu’ils retournent d’où ils viennent !

Leurs revendications commencent sérieusement à nous agacer ! Leur a-t-on montré la misère des nôtres dans toutes les rues de France ?

Selon le Parisien, dans l’ancienne maison d’accueil spécialisée (MAS) de la Briancière de Chamcpueil les clandestins ont listé leurs revendications : «un bon logement pour tous, démarrer les démarches avec accès à un médecin, la mise en place de cours de français, des tickets de transport, améliorer la qualité de la nourriture, avoir accès à une eau potable et bonne, le personnel ne doit pas manquer de respect au réfugiés.»

Tous originaires du Soudan, de la Libye, d’Érythrée, d’Afghanistan, du Maroc et de la Tunisie Ils dénoncent les conditions d’accueil. «Nous sommes malades à cause de l’eau, assure Chérif dans un français impeccable. Plusieurs d’entre nous sont malades et nous n’avons vu aucun médecin, nous avons froid, nous n’avons pas assez de nourriture, il y a de l’amiante. Certains sont partis.»

Françoise Bousquet, une responsable de l’antenne régionale, précise que « l’eau est parfaitement potable et nous avons livré dès ce lundi des bouteilles d’eau pour rassurer certains migrants. »

Si nos chers migrants, au sens propre, ne sont pas contents de ce que nous leur donnons gracieusement avec l’argent de nos impôts, la solution est simple : qu’ils retournent d’où ils viennent cela nous fera faire des économies ! Qu’ils sachent aussi que dans notre pays, beaucoup de français n’ont pas les moyens de se payer une bouteille d’evian !

Je comprends Lucette Brochet à qui on a interdit de dire le fond de sa pensée voulait alerter François Hollande qui, selon elle, s’occupe beaucoup des immigrés mais pas assez des clochards qui crèvent dans la rue.

Source

  • Commentaires

    Commentaires