• ads
adel kermiche

L’assassin du prêtre a été libéré de prison car le juge pensait qu’il a «pris conscience de ses erreurs»

De Mike Borowski, Rédacteur en Chef de La Gauche M’a Tuer
. Société
27 juillet 2016
1691 Vues
Mike Borowski
Mike Borowski
Rédacteur en Chef de La Gauche M’a Tuer

On nous promettait des jours qui chantent après la démission surprise de Mme Taubira, cette dernière était la cause de tous les problèmes de laxisme rencontrés par nos services judiciaires. Hollande qui en avait une peur bleue l’avouait du bout des lèvres en off auprès de quelques journalistes de confiances. Manuel Valls jouant au dur, plaçant un de ses proches, nous affirmait la main sur le cœur que dorénavant l’autorité républicaine ne serait jamais bafouée. On allait donc voir ce qu’on allait voir et on a vu.

Alors certes comme vous tous ici, je honnis Mme Taubira, dès qu’elle ouvrait la bouche, le venin de l’anti-France était craché aux visages des Français. Ses 3 ans et demi ont fait beaucoup de mal aux victimes pour lesquelles elle n’avait pas de compassion. Sa dernière loi pénitentiaire a vidé les prisons comme jamais dans l’histoire de ce pays, sans compter le mariage homosexuel qu’il faudra quoi qu’il arrive abrogé. Mais je lui reconnais au moins une chose avec elle nous savions à quelle sauce nous serions mangés, elle ne cachait pas ses intentions néfastes au contraire de M. Urvoas dont on n’a toujours pas entendu le son de sa voix. Existe-t-il ? Travaille-t-il ? Est-il porté disparu ? Personne ne l’a vu, Valls lui-même dans le fond n’en sait rien.

Mais trêve de plaisanterie et revenons au sujet du texte qui est l’assassinat de ce prêtre de 84 ans par Adel Kermiche, fiché S, multirécidiviste du djihad puis « l’enquête réalisée sur la faisabilité de placement sous bracelet électronique précise que ses parents « avouent qu’ils préfèrent savoir leur fils incarcéré et vivant que libre et en route pour la Syrie. S’ils acceptent de l’accueillir, c’est parce qu’ils pensent sincèrement qu’il sait s’être trompé et qu’il ne tentera plus de partir »

En réalité les Gardes des sceaux successifs sont coupables de ces décisions mais pas plus les uns que les autres, étant donné qu’ils sont depuis 40 ans dans la logique de tolérance et de permissivité vis-à-vis de ces indésirables ayant choisi le crime comme mode de vie. Taubira n’était pas plus laxiste qu’un ou une autre, elle l’était tout autant. Je me rappelle de mes premières armes comme attaché parlementaire au Sénat lors de la commission sur la réforme de l’ordonnance 45 régissant la délinquance des mineurs et bien c’est la droite qui a refusé la majorité pénale à 13 ans car trop répressive à ses yeux. Je parle beaucoup de cette anecdote, puisqu’elle est symptomatique des idéologies progressives ayant gagné nos institutions. Nos politiques savent que le peuple de France exige de l’autorité, de l’ordre, de la répression, en somme des coups de bâton contre tout la racaille, ils la leur donnent mais par les mots. Les actes sont toujours faibles, les bandits en rigolent d’ailleurs entre eux.

Rappelez-vous Charles Pasqua, il voulait « terroriser les terroristes », hormis ses collaborateurs il n’a terrorisé personne. C’est le double langage, celui de la com’ dans les médias dont l’objectif est la réélection et la jouissance auprès des palais de la République et de l’autre le laisser-faire ou plutôt le don de territoire aux bandes de voyous devenant ainsi des seigneurs locaux. Une France vendue à l’ennemi au détriment de ses propres ouailles laissées au milieu du marécage du crime.

Voilà où l’on en est arrivé. C’est notre pays en cette année 2016 et cela ne va pas aller en s’améliorant.

Source Le Monde

  • Commentaires

    Commentaires