• ads
st_brevin-1

47 migrants ont été accueillis au centre de vacances de la Caisse centrale des activités sociales d’EDF et GDF

De Mike Borowski, Rédacteur en Chef de La Gauche M’a Tuer
. Société
8 février 2017
184 Vues
Mike Borowski
Mike Borowski
Rédacteur en Chef de La Gauche M’a Tuer

Mes articles précédents portaient sur les suppressions de moyens dans la Police nationale par le pouvoir hollandiste, ou de tout ce qui est relatif à la santé des Français. Celui-ci réalise des économies de bouts de chandelles sur les préoccupations essentielles des français que sont la sécurité et l’immigration. On enlève par-ci par-là un milliard ou deux, afin d’équilibrer des budgets chaque année déficitaire.

Pourtant, certains chez nous ne connaissent pas la crise, ni même une baisse de leur pouvoir d’achat. Ce sont les parasites assistés. Ils se comptent en France par millions et vivent du travail de l’ensemble de la communauté qui les nourrit gracieusement.

Nous apprenons ce jour par Breizh info que nos gentils migrants sont accueillis au centre de vacances de la Caisse centrale des activités sociales d’EDF et GDF comme ça gratos et qu’ils sont là pour rester.

Pourtant tout est vrai, il ne s’agit aucunement d’un 1er avril fêté le 7 février, c’est la réalité malgré les nombreuses dénégations de nos blogueurs de gauche vivant dans l’esprit sur la planète Mars. Ces faits sont la vie réelle et lorsque je théorise de la préférence étrangère et du deux poids deux mesures de la justice et de tout l’appareil d’Etat pouvant être régi sur la vie des gens ce n’est aucunement un fantasme. Mais une politique assumée par l’ensemble des élites contrôlant la gouvernance.

Car comment expliquer ce nouvel affront fait aux Français ? Donc un immigré illégalement resté en France, violant ainsi la loi se verrait proposer des vacances et un logis qu’un français ne pourrait avoir. Comment donc appeler ce type de dispositifs si ce n’est une préférence étrangère ? Je vous laisse seuls juges.

SOURCE BREIZH INFO

st_brevin-1

  • Commentaires

    Commentaires